La gestion de la ceinture verte de Niamey au centre d’un point de presse

Soumis par lawan le ven, 24/01/2020 - 14:55
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 24 Janv (ANP)- Le Ministre des Domaines, de l’Urbanisme et du logement  M. Waziri Maman  et celui de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement Durable Almoustapha Garba ont co animé un point de presse dans l’après-midi du  jeudi 23 janvier 2020, pour apporter des clarifications par rapport aux 2 projets de  décret pris au dernier conseil des ministres sur la gestion de la ceinture verte de Niamey.
Le 1er projet de décret a trait à un plan d’actions de gestion de la ceinture verte et le 2ème, au classement d’une partie de la ceinture verte en forêts domaniales de l’Etat.
Le Premier ministre  Chef du Gouvernement Brigi Rafini,  sur les instructions du Chef de l’Etat a mis en place un comité interministériel chargé de faire le point de la situation et de proposer des mesures tendant à sauvegarder la ceinture verte « qui connait depuis quelques temps, une dégradation sans précédant ces dernières années due  à des coupes illégales, des déversements d’ordures ménagères de façon anarchique, à l’installation anarchique de garages, des coupes abusives d’arbres et des lotissements anarchiques avec une mise en valeur des  parcelles »  a notifié le Ministre  des  Domaines, de l’Urbanisme et  du Logement  Waziri Maman.
Les mesures prises sont au nombre de 5 selon le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement Durable Almoustapha Garba.
« Il s’agit de la sécurisation de la ceinture verte, faire bloquer l’avancement des chantiers ; délimiter et matérialiser les parties de la ceinture verte à conserver ; prendre des actes administratives relatif au statut foncier des blocs retenus de la ceinture verte ; disposer d’une situation  exhaustive sur les lotissements »  a annoncé le Ministre de l’Urbanisme.
‘’La 2ème mesure consiste à dédommager les propriétaires coutumiers à raison de 20 millions l’hectare, faire payer les taxes d’abattage des arbres,  d’après les textes en vigueur du Ministère de l’environnement’’  il s’agit ‘’de 16 arbres par parcelle de 400m2 et 20.000 f CFA par arbre’’ a-t-il ajouté.
‘’Quant aux  3 autres mesures, c’est l’aménagement des parties à conserver ; procéder à une série de communication et de sensibilisation des populations ; faire des actions d’accompagnement, auditer en profondeur les lotissements ‘’ a enfin expliqué Maman Waziri.
Entamée en 1965 avec une longueur de 25 km et une largeur de 1 km, la  ceinture verte est une bande boisée dont les plantations ont duré de 1965 en 1995 et qui avait pour objectif de restaurer l’environnement périurbain de la capitale et de protéger la capitale des intempéries, rappelle-t-on.
MTM/SML/ANP-0096  Janvier 2020

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT