La fraude des hydrocarbures au centre d’une visite du ministre du commerce à Maradi

Soumis par lawan le ven, 24/05/2019 - 13:21
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Maradi, 24 Mai (ANP)-Le ministre du Commerce et de la promotion du secteur Privé, M. Sadou Saidou  a effectué jeudi une mission à Maradi où Il a visité plusieurs sociétés de commercialisation de gaz  et la direction régionale de la Société Nigérienne de produits pétroliers (SONIDEP) pour évaluer leur fonctionnement.
Pour l’approvisionnement en gaz, le Ministre SadouSaidou s’est réjoui du fait que les sociétés évoluant à Maradi telles que Sonihy, Saddi Kemil Gaz, Sani Gonda Gaz, ont effectué  de gros investissements pour garantir à la population ce combustible. Il a soutenu que notre production en gaz devrait nous suffire en fonction des investissements et des infrastructures que nous avons. Très malheureusement, ce secteur aussi est atteint par la fraude. « Nous étions obligés d’intervenir à deux reprises sur le fonds de l’énergie pour approvisionner le pays » , a-t-il fait constater.
Le Ministre du Commerce et de la Promotion du secteur Privé a averti les investisseurs que conformément à la nouvelle loi qui  est en train d’être préparée, qu’il y aura de nouvelles mesures sur les centres de remplissage, et tout manquement au respect de cette loi entrainera la fermeture de l’unité. 
Au niveau de la SONIDEP, la situation est caractérisée par   la chute des recettes. « De 2013 à aujourd’hui, au lieu que nous profitions de la production de notre pétrole, les recettes de la Société   sont passées du triple au tiers »,  a fait observer le ministre.
‘’Nous venons, d’investir plusieurs milliards à Maradi pour la construction d’un nouveau dépôt, si nous ne prenons pas des dispositions contre la fraude des hydrocarbures, ce dépôt risque d’être inutile et la baisse des recettes se répercuteront sur les recettes de l’Etat’’, a-t-il noté.

depuis 2011, le Niger produit du pétrole et du gaz domestique.
Sadou Saidou s’est rendu à la Direction Régionale du Commerce de Maradi où il lui a été présenté,  des produits divers saisis par cette direction au près des  boutiquiers et autres revendeurs  pour avoir atteint la date de péremption. Il s’agit des produits alimentaires, des additifs alimentaires, des cosmétiques et des produits pharmaceutiques pour une valeur totale pour près 5, 8 millions de FCFA.
‘’Ce n’est pas la valeur des produits saisis qui compte, mais plutôt l’acte, ces produits ont atteint leur date de péremption, d’autres sont prohibés. « Tout produit, quelle que soit sa qualité s’il atteint sa date de péremption devient un poison. Nous ne pouvons pas laisser un poison entre les mains de la population   circuler », a indiqué le ministre.
AT/CA/ANP- 00124  Mai 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT