La CEDEAO décide de l’envoi à Bissau d’une mission des chefs d’Etat et de gouvernement

Soumis par lawan le sam, 09/11/2019 - 08:19
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 09Nov(ANP) - Le sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) d'une journée sur la crise en Guinée Bissau  s'est achevée
vendredi 8 novembre à Niamey, sur la situation en décidant de l’envoi à Bissau d’une mission des chefs d’Etat.
Celle-ci va transmettre  au président Vaz les Conclusions de la conférence de Niamey.
Selon le communiqué final, la reunion a pris acte du rapport présenté par le comité ministériel de suivi de la situation politique en Guinée-Bissau suite à la mission qu’elle avait effectué le 3
novembre 2019.
La conférence a exprimé sa satisfaction quant à la qualité du rapport et du mémorandum présenté ainsi que la pertinence des recommandations formulées dans ce cadre.
Elle a rappelé le bon déroulement des élections législatives du 10 Mars 2019 ainsi que la nomination du premier ministre Aristide Gomez et a également rappelé que mandat du président avait pris fin le 23 juin 2019.
La conférence a noté les progrès accomplis dans le cadre des préparatifs de l’élection présidentielle.
Le sommet a relevé  qu’au moment où le pays était engagé avec le soutien de la communauté internationale dans les préparatifs des élections du 24 novembre 2019 que le président José Mario Vaz a soudainement décidé par décret en date du 28 octobre de limoger le premier ministre et de dissoudre le gouvernement pour ensuite nommer un nouveau premier
ministre le mardi 24 octobre 2019.
La conférence confirme la date du 24 novembre 2019 pour la tenue du premier tour en guinée Bissau à cet effet elle instruit le président de la commission de prendre toutes les mesures nécessaires pour accompagner le processus électoral y compris le déploiement des
observateurs électoraux afin d’assurer la crédibilité et la transparence du processus.
La conférence exige la démission du premier ministre nommé le 28 octobre et de tout son gouvernement sous peine de sanction individuelle.
La conférence rappelle que le président Vaz est depuis le 23 juin un président par intérim dont tous les actes doivent être contresignés par le Premier ministre afin de leur donner une légalité.
La conférence décide de l’envoi à Bissau d’une mission des chefs d’Etat et de gouvernement pour transmettre au président Vaz les décisions de la conférence.
La fermeture des frontières du Nigeria avec ses pays voisins ainsi les pourparlers engagés dans le sens ont été évoquées par la conférence.
En clôturant les travaux, le président Nigérien, président de la conférence Issoufou Mahamadou a indiqué qu’en penchant sur la situation difficile en guinée Bissau, « Nous rendons service non seulement à ce pays, mais à la région toute entière conformément à
‘esprit de solidarité et d’assistance mutuelle qui fonde l’existence de notre communauté ».
Auparavant le président de la serra- leone M. Juluis Maada Bio a pris la parole pour exprimer au nom de la conférence leur remerciement au président Issoufou Mahamadou pour son hospitalité et le bon déroulement des travaux.
AIO/CA/ANP- 0038 Novembre 2019.

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT