la campagne est très prometteuse malgré les attaques enregistrées des ennemis de cultures (le Directeur Général de l’agriculture)

Soumis par lawan le mer, 04/09/2019 - 17:24
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 04 Sept (ANP)-‘’Le stade phrénologique du mil est à dominance épiaison (25%), quant au stade le plus avancé c’est la maturité (7%) observée dans les régions de Dosso, Maradi, Tillabéry et Zinder, le stade   le moins avancé est la levée pour le mil dans le département de Tillabéry’’ tout en soulignant que le sorgho est à 37% au stade    montaison, son stade le plus avancé est la maturité (1%) observée dans le département de Guidan-Roumji (région de Maradi)’’ a déclaré le Directeur général de l’agriculture M. Garba Yahaya dans une  entretien  accordé à l’Agence Nigérienne de Presse.

‘’Pour une bonne réussite de la campagne agropastorale 2019, les dispositions suivantes ont été prises : la mise en place des semences de variétés améliorées au niveau des départements et communes ; la mise en place des engrais ; la mise en place des produits phytosanitaires au niveau des régions; la mise en place du matériel agricole (tracteurs, UCA); la mise en état et le renforcement de la logistique ; le recrutement des agents de vulgarisation de base en charge de l’encadrement des producteurs’’ a-t-il notifié.

‘’La campagne agricole se déroule de manière globale normalement, les semis ont démarré avec les premières pluies utiles enregistrées au cours de la troisième décade du mois d’avril 2019 dans la région de Dosso et se sont poursuivis jusqu'en fin juillet, ils sont concentrés dans le mois de juin pour les régions de Dosso, Tahoua, Maradi et Zinder et dans le mois de juillet pour les autres régions (Tillabéri, Diffa, Niamey et Agadez)’’ a indiqué M. Garba Yahaya.

‘’Au 31 août, sur les 12 481 villages agricoles suivis, on dénombre 5 6 villages qui n’ont pas encore semés dont 9 villages dans la région d’Agadez et 47 villages du département de N’ Nguigmi dans la région de Diffa’’ a-t-il ajouté.

‘’Des cas d’inondations sont intervenus sur la Komadougou à Mainé soroa et Bosso et dans tous les départements de la région d’Agadez, à Kara-Kara et Dioundiou, sur des champs de cultures à Balleyara et Sanam (Tillabéry), dans les départements de Dungass, Magaria et Mirriah’’ a notifié M. Garba Yahaya.

‘’Une pluie de 88 mm accompagnée de grêle a détruit 236,5 ha de cultures au niveau des villages de Takatsaba(Doutchi) et hameau de Tsinin-Kibia (Mayahi).

Quant à l’encadrement technique du paysan mis en place pour le suivi de la campagne, le  directeur général de l’agriculture a souligné que ‘’les services techniques déconcentrés (directions régionales, départementales de l’agriculture, les services communaux de l’agriculture et les chefs de districts agricoles assurent l’encadrement rapproché des producteurs, l’encadrement du terrain a été renforcé avec le recrutement des   agents de vulgarisation de base en charge de l’encadrement des producteurs au niveau des communes et villages’’. 

S’agissant des intrants agricoles mis en place au cours de cette campagne, M. Garba Yahay a par ailleurs indiqué que '’5 063 tonnes de semences certifiées, toutes espèces et variétés confondues ;  12 874,75 tonnes d’engrais toutes formulations confondues ; 3 charrettes bovines ; 46 charrettes asines ; 46 charrues ; 110 kits brigadiers

‘’Des stocks de produits phytosanitaires ont été placés au niveau des régions, Départements et communes pour des interventions phytosanitaires à savoir, 19 853 sachets de fongicides ; 370 appareils de traitement ; au total, 200 000 litres pour une capacité d’intervention de 238 000 ha,’’ a-t-il souligné quant aux dispositions phytosanitaires prises pour assurer une bonne campagne agricole.

‘’En ce qui concerne la situation phytosanitaire, a-t-il dit, au 31 août, elle est caractérisée par des attaques des cultures par un cortège d’insectes ravageurs qui risquent de compromettre dans plusieurs régions l’espoir placé dans les résultats de cette campagne, des dégâts sévères de la mineuse de l’épi ont été enregistrés dans plusieurs localités des régions de Dosso, Maradi, Tahoua et Zinder, dans l’ensemble des régions, des dégâts de sauteriaux sont également signalés’’.

‘’D’autres infestations non moins importantes des cicadelles, des pucerons et des insectes floricoles sont signalées dans les régions de Diffa, Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéri et Zinder, les traitements contre toutes les infestations sont en cours et ont couvert plus de 65% des superficies infestées’’ a notifié M. Garba Yahaya.

Pour la mineuse la lutte est plus complexe car biologique à travers des lâchers augmentatifs du parasite de la mineuse, pour assurer la réussite de cette lutte, il faut faire coïncider le lâcher du parasite avec le stade approprié de la mineuse afin d’éviter des dégâts enregistrés cette campagne’’ a-t-il ajouté.

Le Directeur Général de l’agriculture a enfin indiqué que ‘’l’allure de la campagne est très prometteuse malgré les attaques enregistrées des différents ennemis de cultures pris en charges par les services spécialisés en la matière, les zones affectées par les dégâts des ennemis de cultures, les inondations sont en train d’être évaluées, les actions d’atténuation appropriées seront entreprises pour pallier la situation’’.

‘’La production irriguée est la solution efficace pour résorber   les éventuels déficits céréaliers et créer la richesse, en plus, comme action immédiate d’atténuation, il sera lancé, après évaluation des zones ayant enregistré des dégâts sévères de la mineuse de l’épi et d’autres ravageurs, l’opération tubercules (pomme de terre, manioc et patate douce) a-t-il ajouté.

MTM/MHM ANP/014 Septembre 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT