La Banque de l’habitat du Niger ouvre sa succursale à Maradi

Soumis par lawan le mer, 24/07/2019 - 17:07
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Maradi, 24 juillet (ANP)-  La Banque de l’Habitat du Niger a ouvert sa représentation à Maradi  ce mercredi 24 juillet  à Maradi au quartier Bouzou Dan Zambadi de la capitale économique du pays.
Cette banque commerciale universelle offre une gamme diversifiée de produits et services avec un fort accent sur l’immobilier. La mission principale de la banque de l’habitat du Niger est le financement de l’immobilier afin de faciliter l’accession à la propriété avec une priorité pour le logement social. 
Elle a pour objet de contribuer au financement de l’économie en générale et de concourir en particulier à la promotion, au développement et au financement de l’habitat.
Selon Directeur général de la Banque de l’habitat du Niger, M. Rabiou Abdou, l’antenne de Maradi démarre ses activités  avec cinq (5) agents avec possibilité d’en compter une trentaine à l’avenir.   Il a ajouté  qu’afin de permettre à la BHN d’accorder des crédits à des conditions assez favorables, l’Etat a mis en place  une série de mesures d’accompagnement, notamment le Fonds National de l’Habitant, logé à la BHN
Dotée d’un capital de 10 milliards de FCFA cette banque compte des actionnaires privés nationaux et multilatéraux d’envergure tels que la SONIBANK, la banque Ouest Africaine de Développement, la SONIDEP, la SOPAMIN et la CNSS.
Le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou qui présidait la cérémonie a soutenu que la question du financement et de production des logements occupe une place de choix dans la politique gouvernementale, en témoignent les 5000 logements programmés dans le programme de Renaissance Acte 1 et de 25.000 logements dans le programme de renaissance Acte 2. 
Toutefois, Zakari Oumarou a souligné que Maradi se distingue par l’existence de réelles opportunités en matière de financement des infrastructures scolaires et académiques dans le secteur de l’enseignement privé. ’’ Ce secteur est en plein essor et dont le dynamisme mérite d’être consolidé, souffre d’un manque d’infrastructures modernes qu’il est pourtant capable d’acquérir par le canal d’un financement bancaire bien ciblé et mieux structuré’’, a-t-il conclu.
Le Niger dont le taux de bancarisation se situe autour de 6% compte une douzaine de banques et établissements financiers.
AT/MHM/CA/ ANP/-JUILLET 0171 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT