L’opération ville morte projetée pour le 9 novembre par les commerçants et transitaires est suspendue. (syndicat des commerçants)

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le jeu, 08/11/2018 - 17:00
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 08Nov( ANP)-  La ville morte pour le vendredi 09 novembre projetée à Niamey par le syndicat des importateurs du Niger est levé après une entente avec les servives de la douane, a annoncé le secrétaire général de ce syndicat Chaibou Tchombiano au sortir d’une rencontre avec le directeur général de la douane nigérienne.
  Le directeur général des douanes le général de division Amadou Halidou a rencontré mercredi 07 novembre les représentants des   syndicats des commerçants et transitaires afin avoir une issue heureuse suite aux menaces de la ville morte projetée par ce syndicat.
Face à la presse, le directeur général de la douane  a indiqué que la pomme de discorde entre la douane et les syndicats des operateurs économique et transitaires s’explique par un manque de communication et une mauvaise interprétation de la note des circulaires.
‘’Cette circulaire disait qu’il faut dédouaner les marchandises au lieu de destination ou de consommation, il suffit qu’un importateur prenne une cargaison entière et va la dédouaner dans un bureau de douane où il a des complices à un prix très réduits et inonde les marchés de la place’’, a révélé le DG de la Douane qui ajoute que  .’’ C’est comme une concurrence déloyale vis-à-vis de ceux qui ont payé normalement le droit de douane et cela mette en mal ceux qui respecte la réglementation’’.
Le General de Division Amadou Halidou  a par la suite annoncé que tous les commerçants à l’intérieur du pays ont accepté cette circulaire sans problème et c’est seulement au niveau de Niamey que cela rencontre des problèmes.
Pour sa part le secrétaire général du syndicat des commerçants importateurs, exportateurs et grossistes du Niger M. Chaibou Tchombiano, s’est réjoui des résultats obtenus au cours de la rencontre.
‘’Nous remercions très sincèrement le Directeur général des douanes et son staff qui nous ont rencontrés pour que nous puissions trouver de solution aux problèmes qui nous assaillent par rapport à la circulaire n°0032 et n°0077 », Au cours des débats, «  des explications nous ont été données et nous avons compris le sens. Ils ont également accepté de trouver une solution à tous les problèmes que nous avons évoqués’’. a-t-il ajouté sans donner de détail sur les solutions convenues.
AIO/ MHM/CA/ANP/- 0030  Novembre 2018.

ANP HONEY POT