‘’ L’ONU compte beaucoup sur les élections de 2016 pour consolider le processus démocratique au Niger’’ déclare son Représentant Spécial pour l’Afrique de l’Ouest

Soumis par lawan le mar, 08/09/2015 - 17:35
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

    NIAMEY, 8 sept (ANP)- Le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies (ONU) pour l’Afrique de l’Ouest, Mohammed Ibn Chambas séjourne  depuis lundi à Niamey, où il a eu une rencontre d’échanges avec  les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

    « Nous comptons beaucoup sur les élections  de 2016 pour consolider le processus démocratique au Niger, interrompu depuis 2010 » a-t-il indiqué.

   Pour ce faire, a ajouté M. Chambas, « il nous apparaît impératif de maintenir un climat apaisé pour un processus transparent, crédible et inclusif, autrement dit, nous encourageons un dialogue continuel entre les acteurs politiques afin de garantir un environnement apaisé à l’approche des élections ».

     Il annonce que sur la base de l’évaluation des besoins électoraux, faite par une mission en juin 2014 au Niger, les Nations Unies sont en train de mobiliser la Communauté internationale pour appuyer le processus électoral en cours.    

    Pour sa part, le président de la CENI, Ibrahim Boubé a rappelé à la délégation onusienne, les attributions de la Commission,  qui a « retenu et proposé au gouvernement un chronogramme prévoyant la tenue d’élections présidentielles 1er tour, couplées aux législatives, suivies du 2e tour des présidentielles et enfin locales ».

    Dans ce chronogramme, rappelle-t-on, la CENI a tenu compte des délais constitutionnels et légaux mais aussi des contraintes d’ordre technique et opérationnel auxquels elle doit faire face.

     « Il faut, en effet prendre toutes les dispositions utiles pour éviter un vide institutionnel au Niger » avait indiqué le président de la CENI.

      Le budget des élections générales, initialement fixé à la somme de 41.459.835.849 francs CFA, a été arrêté, après discussions avec les services financiers compétents de l’Etat, à 38.809.040.534 francs CFA.

    Pour un souci de transparence dans la conduite du processus électoral, « la CENI est disposée d’une part, à échanger avec tous les acteurs impliqués dans ledit processus, mais également avec les partenaires désireux de l’accompagner » a enfin déclaré  le Président de la  Commission électorale.

     Le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies a rassuré le président Boubé qu’il reviendra au Niger pour échanger encore sur les éventuels défis.

    SML/AMC/ANP/SEPT 2015

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT