L’intégration des coopérations de renseignement au centre de la formation des pays du bassin du lac Tchad

Soumis par lawan le mer, 07/08/2019 - 13:05
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 07 Aout (ANP)- Le contre amiral Heidi Berg a présidé le mardi 6 Aout un atelier annuel sur la thématique du renseignement en matière de sécurité dans le Bassin de lac-Tchad. Organisé par le commandement des Etats Unis pour l’Afrique (U.S.AFRICOM) placé sous le thème « Intégration des coopérations de renseignement ».
Cet atelier réunit les représentants des forces armées du Benin, du tchad, des Etats Unis, du Royaume-Uni et de la France.
La cérémonie s’est déroulée en présence du Chef d’Etat major Adjoint des armées du Niger, le Général Boulama Ibrah et des représentants des Etats-Majors des armées des pays du bassin du lac Tchad et ceux du commandement de la force Mixte Multinationale du bassin du Lac Tchad.
A l’ouverture des travaux le contre amiral Heidi Berg a indiqué que « Cet atelier est conçu pour réunir un petit cercle de professionnels du renseignement afin de maximiser les possibilités de discussions »
Ainsi, ensemble, nous pourrions mieux faire progresser notre capacité à partager des ressources et notre expertise, et organiser et concentrer nos forces dans un but commun »a-t-elle souligné
L’atelier va mettre l’accent sur l’intégration qui met en évidence le rôle crucial que le renseignement joue dans la définition de l’action militaire »a-t-elle poursuivi
« Cet atelier est l’occasion pour les participants de comparer des opérations nationales et d’identifier des opportunités communes c’est aussi l’occasion de discuter sur la façon de partager  nos intelligences notre formation et nos forces organisationnelles respectives dans un intérêt mutuel »a-t-elle indiqué .
C’est pourquoi, la Directrice du renseignement à l’US/AFRICOM a invité les participants à mener une discussion détaillée et nuancée sur les obstacles spécifiques à l’intégration du renseignement et des opérations d’intégration »a-t-elle ajoutée
« Les solutions se présentent rarement comme une action unique et nette nous n’avons pas de bouton facile sur lequel nous pouvons appuyer dans cet environnement d’exploitation complexe mais une vision commune rendra nos défis communs gérables et une inter-operabilité et une coopération durables sont mieux enracinées dans une doctrine compatible et une formation commune » a indiqué le contre-amiral Heidi Berg
Pour sa part, le Chef d’Etat-major des armées du Niger le général  Boulama Ibrah dans son discours de bienvenue a exprimé toute sa reconnaissance pour le choix porté sur Niamey afin d’abriter cette importante rencontre.
« Cette rencontre trouve son importance car le contexte caractérisé par la recrudescence des attaques terroristes, l’exige est que cet atelier est plus qu’indispensable pour que les renseignements se communiquent davantage afin d’accroitre leur potentiel et les chances de succès face à un ennemi de plus en plus sournois et faisant montre de résilience » a-t-il souligné.

AAM/MHM ANP 031 Aout 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT