L’Etat d’urgence désormais dans trois régions du Niger

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le sam, 04/03/2017 - 11:31
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 04 Mars (ANP)-Le  Conseil des ministres réuni, vendredi 04 mars 2017, sous la présidence de SEM. Issoufou Mahamadou, président de la République, a examiné et adopté les projets de décrets portant proclamation de l’Etat d’urgence dans les  régions de Diffa ; Tillabéry (Département de Ouallam, Ayarou, Bankilaré, Abala et Banibangou) et Tahoua (Département de Tassara et de Tillia).

Selon le communiqué final du conseil des ministres, «  malgré  l’accalmie relative, observée dans la région de Diffa, le gouvernement a décidé de maintenir les mesures exceptionnelles déjà prises pour faire face à la situation sécuritaire. C’est pourquoi le présent projet de décret est pris ».

En ce qui concerne les départements de Ouallam, Ayarou, Bankilaré, Abala, Banibangou, Tassara et Tillia, le gouvernement nigérien  précise  que «  depuis un certain temps, ces départements frontaliers du territoire malien font l’objet d’attaques meurtrières  perpétrées par des groupes terroristes mettant en péril la sécurité des paisibles populations et l’ordre public.

« Aussi, est -il devenu nécessaire que les autorités publiques recourent aux mesures prévues par l’article 68 de la Constitution du 25 novembre 2010 », précise le communiqué.

« Le présent projet de décret a pour objet  de proclamer l’état  d’urgence dans les départements de Ouallam, Ayarou, Bankilaré, Abala, Banibangou dans la région de Tillabéry et Tassara et Tillia dans la région de Tahoua, conformément à la loi n°98-024 du 1998 portant règlement de l’état d’urgence modifiée et complétée par la loi n°2015-97 du 19 avril 2015 », ajoute le communiqué du gouvernement.

AIO/DMM/ANP/Mars 2017

ANP HONEY POT