L'Ambassadeur de l'Union européenne en République du Niger, SEM. Raul MATEUS PAULA lance à Diffa le « Programme d’Appui au traitement judiciaire et au processus de réintégration des ex-combattants de Boko Haram, ainsi qu’au dialogue communautaire dans les

Soumis par lawan le jeu, 03/05/2018 - 08:54
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

UNION EUROPEENNE
Délégation de l'Union Européenne
en République du Niger

Niamey, le 03 mai 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

L'Ambassadeur de l'Union européenne en République du Niger, SEM. Raul MATEUS PAULA lance à Diffa le « Programme d’Appui au traitement judiciaire et au processus de réintégration des ex-combattants de Boko Haram, ainsi qu’au dialogue communautaire dans les Régions périphériques au Nord du Niger ».

Ce nouveau Programme est financé par l’Instrument Contribuant à la Stabilité et à la Paix (IcSP) dans le cadre des instruments de politique étrangère (FPI) de l’Union européenne pour un montant de 7.5 millions d’euros, soit environ 5 milliards de franc CFA, pour une durée de 18 mois. Ce Programme fait partie des nombreux appuis de l'Union européenne en faveur de la paix et de la stabilité dans les zones fragiles exposées aux risques de conflit et d’insécurité.
Ces appuis ciblés interviennent en complément de ceux fournis par le Fonds Européen de Développement, le Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique.
Le nouveau programme adopté en novembre dernier, s’articule autour de 2 volets. A travers ces deux volets un double objectif est poursuivi:
- Le premier volet est consacré à l’appui au traitement judiciaire et à la réintégration des ex-combattants de Boko Haram, ayant fait défection ou ayant été incarcérés. Il s’agit de contribuer à une réinsertion apaisée et durable des repentis et ex-détenus de Boko Haram dans les communautés locales par un dialogue entre l’Etat du Niger, les populations affectées et ces anciens membres de Boko Haram.
- Le second volet est consacré à l’apaisement des tensions entre les communautés locales et en leur sein, dans les régions périphériques du nord-est du Niger, par la promotion du dialogue et la médiation. Il s'agit de prévenir les risques d’escalade violente au niveau intra et/ou intercommunautaire, en soutenant le dialogue entre les différents groupes dans les régions concernées, tout en favorisant l’intégration socio-économique des communautés vivant dans les zones isolées.
L’ensemble de ces initiatives seront mises en œuvre par des partenaires tels que la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) qui assure la maitrise d’ouvrage du Programme et la coordination de l’ensemble des projets. La HACP travaillera en étroite collaboration avec les acteurs locaux comme par le passé: les élus locaux, les chefs traditionnels, les organisations de la société civile locale, les services techniques de base…

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT