L’Agence Nigérienne de Presse (ANP) à l’école des agences des burkinabé et ivoirienne

Soumis par lawan le ven, 08/03/2019 - 10:26
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Ouagadougou, 8 mars 2019 (AIB/ANP)- Une mission du ministère de la communication du Niger dans le cadre de réhabilitation de L’Agence nigérienne de presse(ANP)  a entamé depuis le 5 mars dernier un voyage d’études à Ouagadougou, Burkina  et à Abidjan , Côte d’Ivoire pour s’inspirer  des expériences de l’Agence d’information du Burkina (AIB) et de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP).
La délégation conduite par le Secrétaire général du ministère de la communication Abdoulaye Coulibali  comprend Idimama Koutoudi, Conseiller Spécial du Président de la République et Consultant, le Directeur général de l’ANP, Arimy Sadi et le Directeur des Etudes du ministère, Chaibou Gourmanctché.
«Nous sommes venus ici pour voir quel est le parcours et l’expérience de l’AIB. Ce que nous considérerons comme utile dans ce parcours, nous allons l’utiliser», a déclaré mardi matin le consultant chargé de l’étude de la réhabilitation de l’Agence nigérienne de presse (ANP), Kotoudi Idimama.
M. Idimama était en compagnie du Directeur général de l’ANP Sadi Arimy et du Directeur des études et des programmes du ministère nigérien de la Communication Chaibou Gourmantché.
Kotoudi Idimama a expliqué que l’ANP traverse présentement des difficultés administratives, financières, politiques et technologiques.
«Avant que le personnel ne se désespère, le gouvernement a décidé de travailler à la réhabilitation de l’agence, à lui fournir le nécessaire pour qu’elle reprenne sa place dans l’échiquier national et pour redonner confiance au personnel», a ajouté M. Idimama, par ailleurs conseiller spécial à la présidence du Niger et ancien responsable de l’ANP.
Le Directeur de l’AIB Alban Kini saluant la démarche de l’ANP, a souhaité que le consultant arrive à des conclusions à même de redynamiser l’Agence nigérienne de presse.
Pendant trois heures d’horloge, le responsable de l’AIB et son personnel ont abordé les informations sollicitées par les visiteurs.
M. Kini a présentement brièvement le Plan stratégique de relance de l’AIB (2019-2021) qui devrait permettre à l’agence burkinabè, de tourner dos aux innombrables difficultés qui a fait d’elle, un simple site d’informations au lieu d’un grossiste.
Le consultant Kotoudi Idimama a exhorté les agents de l’AIB à ne pas se décourager, car selon lui, avec l’avènement des réseaux sociaux et des fake-news, plusieurs gouvernants ont recommencé à s’intéresser à leurs agences.
Mercredi matin, la délégation nigérienne et le secrétaire général du ministère nigérienne de la Communication Abdoulaye Coulibaly ont visité le Centre national de presse Norbert Zongo (CNPNZ) et l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC).
Entre lundi et mardi, la délégation nigérienne a mis à profit la mission pour rendre visite aux premiers responsables du ministère burkinabè en charge de la Communication, des Editions Sidwaya et de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT).

La délégation poursuivra sa mission à Abidjan (Côte d’Ivoire) où ils devraient avoir des séances de travail avec l’Agence ivoirienne de presse (AIP).
Ces voyages d’études s’inscrivent dans la perspective  de la réhabilitation de l’ANP pour laquelle  Le ministère de la communication a commandité une étude devant aboutir aux résultats suivants :  état des lieux de l’agence, évaluation de ses capacités, dotation en ressources humaines, matérielles, financières set techniques, élaboration d’un plan de financement et recommandations.
Le Ministère de la communication a créé un comité technique ad hoc présidé par le Secrétaire général.
L’ANP qui avait été créée en 1987 avec pour mission  la recherche, la collecte, le traitement et la diffusion des nouvelles nationales et internationales est en butte aux défis techniques, humains, financiers et matériels.
NO-ATA/ak-CA/ANP/AIB- 0034 mars 2019
 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT