Iftar à la présidence : les promotionnaires du président Issoufou autour de la table

Soumis par lawan le ven, 24/05/2019 - 10:21
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 24 mai (ANP) - Le Président de la République Issoufou Mahamadou a invité ce jeudi 23 mai 2019 à la rupture du jeûne (iftar) ses anciens camarades de classe de l'école primaire,  collège, lycée et de l'Université.
Véritable cadre de contact,  d'échanges et de partage, l'iftar a permis au Chef de l'Etat Issoufou Mahamadou de revoir des visages qu'il n'a pas vus il y a trente ou quarante ans pour certains et cinquante ans pour d'autres.
Aussitôt la prière finie, de petits groupes se sont tour à tour formés autour du Président Issoufou Mahamadou,  instants de souvenirs et de retrouvailles.
''Je suis un promotionnaire de Issoufou Mahamadou au lycée,  nous avions passé le Bac C ensemble. Nous nous sommes retrouvés à l'Université de Niamey, et on s'est séparés,  chacun est allé se spécialiser dans son domaine'',  a déclaré Assane Adamou,  le délégué des amis de classe de Issoufou Mahamadou.
''Aujourd'hui grâce à cette initiative, nous nous retrouvons à nouveau et nous retrouvons des gens qu'on n'a pas vus depuis 50 ou 40 ans'', a-t-il poursuivi.
Monsieur Assane Adamou reconnait que le Président Issoufou a gardé ''les mêmes idéaux et objectifs'' qu'il nourrissait, avant de lui souhaiter plein succès dans son programme.
Ces  ruptures collectives offrent l’occasion de partage et de contact ‘’direct’’ entre le chef de l’Etat et les différentes couches de la société,  rappelle-t-on.
Des responsables des institutions, des députés, des ministres, des diplomates, des opérateurs économiques, des autorités coutumières et religieuses, des artistes, les hommes des lettres, des sportifs, des jeunes, des éléments forces de défense et de sécurité, des veuves et des orphelins des FDS, des personnes en situation de handicap, des collaborateurs de certains anciens chef d’Etat  y avaient été conviés. 
Cette cérémonie est la dernière pour ce jeûne qu’observent les musulmans nigériens depuis le 6 mai dernier.
AS/CA/ANP-00123

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT