Fonds d’urgence de l’UE : 3,3 milliards d’euro dont 150 milliards de FCFA pour le Niger

Soumis par lawan le lun, 16/07/2018 - 16:56
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 16 juillet (ANP) - L’Union a déjà promis le déboursement, via son  fonds fiduciaire d’urgence de 3,3 milliards d’euros en faveur de trois régions clés: le Sahel et le lac Tchad, la Corne de l’Afrique et l’Afrique du Nord dont 230 millions d’euros au profit du Niger, indique un communiqué de presse de l’institution européenne parvenue à l’ANP
L’objectif de ce soutien est de venir en aide aux quelque 160 000 migrants en transit et de créer plus de 250 000 emplois en Afrique, le Niger, étant le principal bénéficiaire du fonds, précise-t-on de même source
Ce sont ainsi onze projets qui reçoivent une aide dans le domaine de la gestion, de la prévention des conflits, du contrôle des flux migratoires et de l’amélioration des débouchés économiques et des perspectives d’emploi.

Avec le soutien de l’Union européenne via ce fonds, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a évacué de Libye, depuis janvier 2017, près de 23 000 migrants qui ont souhaité retourner dans leur pays d'origine. De même, depuis novembre de l’an dernier, ce sont 1 700 réfugiés et demandeurs d’asile considérés comme vulnérables qui ont été évacués de la Libye vers le Niger.

Un des onze projets précités prévoit un investissement de 6,9 millions d’euros, prélevés sur le fonds fiduciaire, pour améliorer la transition de la formation à l’emploi en faveur des jeunes, garçons et filles, des régions de Zinder et d’Agadez. Toujours grâce aux projets subventionnés par le fonds, plus de 9 000 jeunes entrepreneurs nigériens ont réussi à lancer leur propre entreprise.

Le Conseil européen des 28 et 29 juin dernier a dégagé un montant supplémentaire de 500 millions d’euros en faveur du fonds.
Le fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique est destiné à promouvoir la stabilité sur ce continent à travers la recherche de solutions aux problèmes qui empêchent cette stabilité, comme les déplacements forcés de populations et les migrations irrégulières.
CA/MHM/ANP- 0052 juillet 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT