Fin à Niamey du Séminaire sur ''la gestion de la criminalité transfrontalière ‘’ entre le Niger et le Mali

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le mer, 06/12/2017 - 13:47
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 06 Déc (ANP)-Débuté le lundi 04 décembre 2017, le séminaire sur ''la gestion de la criminalité transfrontalière entre le Niger et le Mali : groupes terroristes armés -criminalité organisée-migration irrégulière'' a clos ses travaux mardi après-midi à Niamey.

Le Chef du Département ''défense et sécurité'' au Cabinet du Premier ministre, le Colonel-Major Moustapha Ledru a rappelé que ''la situation sécuritaire de notre espace commun et les mesures à prendre pour y faire face, ont dominé l’essentiel des débats’’.

‘’ La restitution des travaux de groupes (3 au total) a permis de faire une synthèse dans laquelle, un certain nombre propositions et recommandations ont été formulées. Je suis convaincu que les résultats obtenus seront pris en compte par nos dirigeants respectifs et suivis d'effets allant dans le sens du renforcement de notre coopération en matière de sécurité'' a-t-il déclaré.
Ce dernier a enfin, félicité tous les experts pour la qualité du travail accompli, souhaité un bon retour à ceux venus du Mali et du Burkina Faso, et remercié les organisateurs de cet atelier notamment les Missions EUCAP-Sahel Niger et Mali, pour cette heureuse initiative.

‘‘La deuxième partie du séminaire nous a quand même donné l'opportunité de réfléchir à ce qui pourrait être fait de plus, et là, à nouveau, on a tous été impressionnés par la qualité des recommandations qui ont été faites et surtout leur caractère très concret'' a souligné le Chef adjoint de la Mission EUCAP-Sahel Niger, M. Olivier Neola.

Quant au Chef de la Délégation de l'Union Européenne au Niger, M. Raul Mateus, il a, dans son discours de clôture, salué le caractère novateur de ce séminaire. ''Un sujet qui nous tient à cœur et qui revêt nos préoccupations majeures et toute l’actualité, c'est la sécurité, la coopération transfrontalière entre le Niger et le Mali, c'est une problématique importante'' a-t-il indiqué.

Au cours des travaux de cet atelier de deux jours, les échanges ont été fructueux entre les experts en charge des problèmes de sécurité des deux pays.

MTM/AMC/ANP/DECEMBRE 2017

ANP HONEY POT