Dosso : Réunion d’information et de sensibilisation sur la surcharge routière

Soumis par lawan le mar, 10/12/2019 - 12:22
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Dosso, 10 Déc. (ANP) - La mission du comité national de suivi de l’application du règlement 014 de l’UEMOA sur les charges à l’essieu, conduite par M. Yayé Bilan, était lundi 9 décembre  à Dosso dans le cadre d’une sensibilisation des commerçants, transporteurs et conducteurs routiers de la région de Dosso sur les recommandations de la réunion des ministres tenue à Dakar le 19 septembre 2019.
La cérémonie a été présidée par le gouverneur de la région de Dosso M. Moussa Ousmane en présence des directeurs régionaux, des responsables des FDS, des syndicats et organisations de la société civile.   
Dans le discours qu’il a prononcé à cette circonstance, le gouverneur de la région de Dosso M. Moussa Ousmane a situé l’objectif de la réunion. En vue de préserver le patrimoine routier des états membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest africaine (UEMOA), les Chefs d’Etats ont adopté le règlement 014 relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transports de marchandises dans l’espace UEMOA, a indiqué le gouverneur de Dosso.
Cette mesure qui est entré en vigueur au Niger le 1er juillet 2018, a précisé M. Moussa Ousmane, fait l’objet d’une vaste campagne de sensibilisation initiée par le ministère de l’équipement.
Les conséquences de la surcharge routière dans notre pays a souligné en substance le gouverneur de Dosso ont pour noms : dégradations précoces de nos routes, insécurité routière, coûts élevés des transports. Les infrastructures conçues pour durer en moyenne plus de 15 ans, a fait savoir M. Moussa Ousmane, ne résistent dans les cas extrêmes que quelques années, tout au plus le cinquième de leur durée de vie normale.
Face à l’effondrement du réseau routier dans notre pays, il y a lieu de trouver des solutions adéquates car pour faire du transport, il faut du matériel roulant en bon état avec des commodités nécessaires et des routes en bon état. 
C’est pourquoi a précisé M. Moussa Ousmane, soucieux de l’amélioration de notre système de transport, une feuille de route a été adoptée le 21 juin 2018 à Niamey par la réunion des experts et des ministres chargés des infrastructures et des transports routiers des états de l’UEMOA. Cette feuille de route a été déclinée en actions et mesures à mettre en œuvre pour appliquer le règlement N°014, un cadre règlementaire régional conçu pour mieux préserver le patrimoine routier des états membres de l’UEMOA et qui devrait rentrer en vigueur en décembre 2007.   
Le gouverneur de Dosso a rappelé aux commerçants, aux transporteurs et aux conducteurs routiers qu’ils sont désormais appelés officiellement à une prise de responsabilité quant à leur rôle dans la mise en œuvre du règlement N°014 en sensibilisant tous leurs membres sur le respect strict de cette mesure après une si longue période d’observance du moratoire.  
Les membres de la mission ont ensuite expliqué de fond en large tous les enjeux de la mise en application de ce règlement 014 de l’UEMOA. Un débat a ensuite été engagé avec les participants à la rencontre, ce qui a permis aux  membres de la mission d’ apporter plus d’éclaircissements sur ce règlement et son importance dans la préservation du patrimoine routier.
MA/CA/KPM/ANP 044 Décembre 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT