Dosso : La campagne agricole est porteuse d’espoir (mission de suivi)

Soumis par lawan le ven, 02/08/2019 - 10:47
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Dosso, 02 août (ANP) - Le ministre des mines M. Moussa Hassane Barazé a achevé jeudi sa mission de suivi de l’installation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique dans la région de Dosso. Au terme de ce périple de six jours qui a conduit la délégation ministérielle dans les huit départements de la région de Dosso, le ministre des mines a présidé hier une réunion de synthèse. Cette importante rencontre s’est déroulée en présence des autorités administratives et coutumières, des cadres centraux et régionaux du secteur du développement rural, des représentants des programmes et projets et ceux des organisations des producteurs.
Dans son intervention, le ministre des mines M. Moussa Hassane Barazé s’est longuement appesanti sur la campagne agricole d’hivernage 2019-2020 qui a connu un démarrage précoce et une installation définitive à la première décade du mois de juillet 2019. En effet a indiqué le ministre des mines, tous les 1762 villages agricoles que compte la région ont effectué les semis dès la première décade de juillet 2019, soit 100% contre 98% en 2018 à la même période. La situation phénologique quant à elle est dominée pour le mil et le sorgho au stade de tallage. Le stade le plus avancé est la floraison avancée uniquement dans le département de Gaya au 20 juillet 2019. Pour les légumineuses, les stades de développement vont de la levée à la ramification-croissance avec comme stade dominant la levée avancée pour les deux spéculations.
La situation phytosanitaire est marquée par l’apparition d’insectes floricoles sur le mil en épiaison dans la commune de Bana (département de Gaya) et des sauteriaux dans les communes de Dankassari et Soukoukoutane (département de Dogondoutchi). Pour le reste des départements, la situation demeure toujours calme.  Des phénomènes exceptionnels, notamment des périodes de sécheresse de plus de 10 jours dans les départements de Dogondoutchi, Falmey et Dosso, des vents de sable violents dans les mêmes départements et des inondations signalées dans le département dans le département de Falmey ont été observés dans la région.
Nonobstant ces phénomènes, le ministre des mines s’est réjoui de constater qu’au stade actuel, la situation de la campagne agricole dans la région de Dosso est porteuse d’espoir car, on a dénombré 108 villages à risque contrairement à 2018 où on a dénombré 299 villages à risque. S’agissant de la situation alimentaire, on note la disponibilité des principaux produits alimentaires sur les marchés et une baisse significative de leurs prix comparativement à la même période de l’année passée.
Pour la maison du paysan, sur les 20 construites, seules 6 sont fonctionnelles. Par rapport à la maîtrise de l’eau pour la promotion des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques, 170 aménagements hydro agricoles ont été réhabilités, 373 ha de petits périmètres et 3 seuils sont réalisés. De même, 283 forages agricoles sont forés et 98 puits maraîchers foncés. A cela s’ajoutent 263 motopompes acquises et 2 magasins de 200 tonnes construits. Toutes ces réalisations ont coûté à l’état et ses partenaires près de 2,5 milliards de francs CFA.
Parlant de la situation pastorale, M. Moussa Hassane Barazé a notifié que pour la couverture sanitaire du cheptel, ce sont 919.256 bovins qui ont été vaccinés contre la péri pneumonie contagieuse bovine, 1.248.276 ovins et caprins contre la peste des petits ruminants et 9.787 camelins contre la pasteurellose des camelins. Sur l’ensemble de la région a souligné le ministre des mines, la situation des pâturages est assez bonne avec un stade phénologique dominant des herbacés variant de la levée avancée au tallage en fonction des zones voir montaison pour les graminées et ramification pour les légumineuses. 
La majorité des troupeaux a précisé le ministre des mines est en transhumance au Bénin et au Nigéria. Ceux restés dans sont concentrés sont concentrés sur les plateaux, dans les enclaves et les grandes aires du nord Doutchi et de Loga. Les éleveurs Oudah remontent vers le nord. La situation sanitaire des animaux est calme car aucune maladie à déclaration obligatoire n’a été signalée et leur embonpoint est acceptable. Néanmoins, un cas de rage confirmé par le Labocel a été déclaré à Birni Lokoyo dans le département de Dogondoutchi  suite à la morsure d’un chien. Les termes de l’échange sont en faveur des éleveurs au niveau de tous les départements avec des prix ayant connu une hausse venant de 4 à 30% par rapport à l’année 2018. 
Sur le plan environnemental, d’importantes réalisations ont été effectuées pour un coût de plus d’un milliard de francs CFA dont 80% perçus-en cash for work par les populations. Cela a permis la création d’emplois temporaires. Dans le même ordre d’idée plus de 144 millions de revenus ont été tirés par les populations sur la production contrôlée de moringa et 25 millions de francs CFA sur celle du miel.
Dans le domaine de l’hydraulique et de l’assainissement, l’état et ses partenaires ont investi d’importantes sommes d’argent dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations de la région de Dosso. Pour l’assainissement d bas, les investissements  exécutés s’élèvent à environ 38 millions de francs CFA.
Au cours de ce périple, la mission ministérielle a eu à entretenir les populations des zones visitées sur plusieurs questions de l’heure se rapportant notamment à la sécurités des personnes et de leurs biens, la collaboration entre les services techniques et les autres intervenants en milieu rural, l’achat des semences améliorées auprès des producteurs locaux et bien d’autres sujets de l’heure. La mission a largement évoqué la mise en œuvre de l’initiative 3N «  les nigériens nourrissent les nigériens», cette initiative louable et d’importance pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle de notre pays.
Le ministre des mines a saisi l’opportunité pour transmettre aux populations de la région de Dosso les salutations fraternelles du président de la république  Issoufou Mahamadou et du premier ministre,  Brigi Rafini tout en les rassurant que leurs préoccupations et leurs doléances seront examinées avec la plus grande attention par le gouvernement.   
MA/CA/ANP- 0010 Août 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT