Dosso : atelier de validation des études sur les ressources humaines en santé

Soumis par lawan le mar, 18/12/2018 - 12:44
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Dosso, 18 Déc. (ANP) - Un atelier de validation des études sur les ressources humaines de la santé et d’identification des interventions prioritaires pour la révision du plan de développement des ressources humaines PDRH s’est ouvert le lundi 17 décembre à Dosso.
Cet atelier de  cinq jours regroupe les directeurs centraux du ministère de la santé publique, les directeurs régionaux de la santé publique, les membres du comité chargé du suivi de la mise en œuvre du plan d’action national dans le secteur sanitaire et social et la croissance économique.
Y participent aussi les chefs des services régionaux de gestion des ressources humaines ainsi que les partenaires intervenant dans le secteur de la santé.
La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par le secrétaire général adjoint du ministère de la santé publique M. Bawan-Allah Goubékoy en présence du directeur des ressources humaines au ministère de la santé et du représentant de l’OMS.
Les ressources humaines occupent une place de choix au sein des politiques nationales de développement. Elles constituent la pierre angulaire et la ressource principale du système de santé. Elles se trouvent en effet au cœur de toutes les interventions sanitaires et optimisent l’utilisation des autres ressources. La planification du développement des ressources humaines pour la santé à travers des plans stratégiques et opérationnels demeure le socle sur lequel doit reposer un bon système de santé.
Dans le discours d’ouverture qu’il a prononcé à cette circonstance, le secrétaire général adjoint du ministère de la santé publique a indiqué que le Niger à l’instar de la plupart des pays d’Afrique subsahariennes est confronté à une grave crise des ressources humanes en santé caractérisée par de nombreux défis à relever. Cette crise a-t-il précisé est liée entre autres à l’insuffisance des effectifs en quantité et en qualité pour faire face aux maladies et endémies, à l’inadéquation de la production des professionnels de santé avec les besoins des services de santé, ainsi qu’aux dysfonctionnements de la gestion et de la planification des carrières.
C’est pourquoi a souligné M.Bawan-Allah Goubékoy dans le cadre de la révision du plan de développement des ressources humaines en santé (PDRHS 2011-2020), le ministère de la santé publique a obtenu de l’OMS et du Fonds Français MUSKOKA un appui pour la réalisation de plusieurs études portant sur les ressources humaines en santé au Niger. Il s’agit entre autres a-t-il expliqué de l’étude sur l’étude du marché du travail en santé et de l’étude sur les personnels d’obstétrique nigériens et les conditions d’exercer en milieu rural.Tout au long de son intervention, le secrétaire général adjoint du ministère de la santé publique a longuement mis en exergue l’importance de ces études dont la validation permettra de dégager les pistes de réflexion sur les axes de révision du plan de développement des ressources humaines en santé ainsi que l’élaboration du prochain.M. Bawan-Allah a au nom du ministre de la santé publique adressé ses vifs remerciements à l’OMS et au gouvernement français à travers les Fonds MUSKOKA pour la tenue du présent atelier.
Auparavant, le représentant de la représentante par intérim de l’Organisation Mondiale de la Santé Dr Abdoul Aziz Kaïné  a indiqué que son organisation a fait du développement des ressources humaines pour la santé une priorité cardinale comme en témoignent les nombreuses résolutions sur le sujet prises aussi bien par l’Assemblée Mondiale pour la Santé que par le Comité Régional de l’OMS pour l’Afrique.
Dr Abdoul Aziz Kaïné a saisi l’occasion pour évoquer le soutien technique et financier que l’OMS a apporté aux écoles de santé tout en étant soucieux du développement des ressources humaines au sein du ministère de la santé publique.C’est pourquoi il a souhaité que les résultats soient validés et servir à dégager les orientations stratégiques et les interventions prioritaires pertinentes pour la révision du PDRH en vue de tendre vers la couverture santé universelle. Il s’agit aussi a-t-il notifié de capitaliser le Plan d’Action National d’investissement dans les emplois du secteur sanitaire et social et la croissance économique et bien d’autres initiatives existantes. –
Cet atelier est organisé par le ministère de la santé publique avec l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé à travers le Fonds français MUSKOKA.
     MA/CA/ANP- 00121 Décembre 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT