Don américain au Niger d’un centre de communication anti-terroriste

Soumis par lawan le mar, 05/02/2019 - 11:50
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 05 fév. (ANP) - Les Etats Unis d’Amérique ont offert au Niger ce 4 février un bâtiment abritant  un Centre de Planification et de Conduite générale des Opérations (CPCO) d’une valeur de 16,5 millions de dollars  soit près de 9 milliards de francs CFA)   dans une caserne militaire à Niamey.
Au cours de la cérémonie, l’ambassadeur des Etats Unis a remis l’équipement au  Ministre d’Etat chargé de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses Bazoum Mohamed en présence des responsables militaires.
Ce nouveau bâtiment est composé de deux centres d’opérations tactiques pouvant être déployés, et des matériels de communication spécialisés. Il comporte également des radios pour des informations utiles aux forces armées sur les champs de bataille.
Ce centre est une structure qui assure en permanence, sous l’autorité du Chef d’état major des armées, notamment pour la prévention et le traitement des crises, une contribution  à la veille stratégique, à la planification pré décisionnelle et opérationnelle, et à la conduite générale des actions militaires décidées par le gouvernement, dans un cadre national ou multinational.
Dans le discours prononcé à cet effet, Bazoum Mohamed a déclaré que cette infrastructure est le fruit de la volonté du Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou, « le CPCO a pu naître grâce à votre concours, Monsieur l’ambassadeur et à votre adhésion enthousiaste à son projet ».
Bazoum Mohamed a salué le dynamisme de la  coopération entre le partenaire privilégié qu’est les Etats Unis d’Amérique  et le Niger.
Il a souligné aussi l’excellence de la coopération militaire entre les deux pays, « qui se traduit tous les jours à travers le renforcement des capacités opérationnelles multiformes avec des appuis techniques et matériels conséquents, surtout dans le contexte actuel de lutte contre le terrorisme ».
La menace terroriste « toujours grandissante , commande à nos armées d’être à la pointe de l’innovation, et de se doter de tous les moyens leur permettant en temps réel, d’anticiper et d’être réactif »,  a souligné le Ministre Bazoum.
Dans cette optique, « la création du CPCO, organe par excellence, concourant à donner une nouvelle dimension aux outils d’aide à la décision, était dès lors devenue, pour nos hautes autorités, la priorité des priorités » a-t-il ajouté. 
De son côté, l’ambassadeur des Etats Unis au Niger Eric Whitaker a indiqué que ce centre « permettra aux commandants, de communiquer avec toutes les forces sur le terrain, sous leur direction ».
« Nous sommes confiants que le matériel et la formation reçus seront utilisés à bon escient pour mener à bien les tâches et les missions des Forces Armées Nigériennes (FAN) »,  a annoncé le diplomate américain.
Il a également rappelé les apports du gouvernement américain dans le domaine militaire ces deux dernières années.
Le démarrage imminent des activités du CPCO permettra d’optimiser les moyens militaires, d’être à la décision de l’Etat Major des Armées et sera un atout précieux dans l’assistance aux troupes engagées sur le terrain.
Les Etats unis avaient déjà offert au Niger deux avions de reconnaissance  ainsi que des véhicules blindés de transport de troupe, en plus Washington a construit une base de drones à Agadez (Nord) et réhabilité l’aérodrome de Dirkou (Nord-est).
En Octobre 2018, 4 militaires américains et 5 soldats nigériens avaient péri dans une attaque à Tongo Tongo, frontière du Mali.
Le Niger fait face aux violences extrémistes à ses frontières maliennes et burkinabés et à Boko Haram dans le lit du lac Tchad.
HA-ADA/MHM/CA/ ANP 0025 Février 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT