Diffa : Forum sur la paix, la coexistence pacifique et de gestion partagée des ressources à Foulatri

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le jeu, 14/03/2019 - 16:08
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 14 mars (ANP) – Le Premier Ministre du Niger  Brigi Rafini  qui a entamé le mercredi 13 mars  une visite à Diffa (Est) en proie aux violences de Boko Haram  a présidé  un forum sur la paix à Foulatari (Mainé Soroa) ce jeudi 14 mars, apprend-on auprès des services de presse du chef du gouvernement.
  Le thème  de la rencontre de Foulatari  porte ‘’paix, coexistence pacifique et gestion partagée des ressources’’ dans une zone où l’amenuisement des terres sous les effets de changements climatiques est source des conflits récurrents entre  agriculteurs et éleveurs.
A son arrivée à Diffa  le mercredi 13 mars, le chef du gouvernement s’est rendu au cimetière musulman de la région pour saluer la mémoire des soldats nigériens et des forces mixtes tombés sur le champ d’honneur avant de se rendre à la place d’armes pour transmettre le message d’encouragement, de félicitations et de reconnaissance du chef de l’Etat aux hommes engagés sur le front.
Dans la soirée, Brigi Rafini a eu des échanges avec les responsables administratifs, coutumiers, religieux et leaders de la région des préoccupations de la zone qui est confrontée depuis 2015 aux attaques de Boko Haram , aux urgences humanitaires et aux conséquences  de l’état d’urgence en vigueur depuis 4 ans.
Le premier ministre présidera dans la zone à  Blanoucour (N’gourti)  un festival sur la culture nomade qui sera aussi l’occasion de porter le message de la paix dans cette partie du pays désertique en butte aux violences extrémistes et aux conflits intercommunautaires.
Récemment,  le gouvernement a levé l’interdiction qui frappait la culture et le commerce du poivron et la pêche, les principales activités économiques de la zone.
Depuis le début de ce mois, les forces nigériennes engagées dans le lit du lac Tchad ont entrepris des vastes opérations de ratissage qui se sont soldées par la mort de plus de 70 ‘’terroristes’’.
14 éléments des forces de défenses et de sécurité ont été tués dans des attaques de Boko Haram enregistrées en février dernier et en mars.
En fin février  2019, l’armée a annoncé avoir ‘’neutralisé 200 terroristes’’ dans des opérations d’envergure aérienne et terrestre dans le lit du lac Tchad, le repaire de boko haram.
CA/ANP-0065 mars 2019

ANP HONEY POT