Diffa : forum sur la gestion des ressources naturelles dans la région

Soumis par lawan le mer, 02/10/2019 - 13:18
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 02 oct. (ANP)-L’Université de Diffa, en collaboration avec le Gouvernorat, le Pro DAF, le RESILAC et le Projet BANA/Jeunesse Diffa a organisé, du 30 septembre au 2 octobre 2019, un Forum sur la gestion des ressources naturelles dans la région de Diffa.
Pendant trois jours, les discussions ont impliqué les autorités administratives, municipales et coutumières, les acteurs locaux, les usagers des ressources naturelles, les services techniques, les chercheurs et universitaires de la Sous-région
Les travaux se sont déroulés dans la salle des conférences de l’Hôtel du 18 décembre à Diffa.
Plusieurs  thèmes  d’actualité  ont  été abordés  au cours de ce forum notamment les  liens  entre  le  changement  climatique, la rareté des ressources naturelles et les conflits ; la problématique de la gestion des ressources naturelles dans un contexte en mutation ; les liens entre la dégradation de l’environnement et les pressions anthropiques ; la gouvernance des ressources naturelles gestion inclusive et participative ; la promotion des bonnes pratiques dans la gestion des ressources naturelles ; l’analyse des chaines de valeurs dans la gestion des ressources naturelles.
Dans son discours d’ouverture des travaux, le gouverneur de la région de Diffa, M. Issa Lémine a souligné que « depuis le déclenchement de la crise sécuritaire liée à la secte Boko Haram en 2009 au Nigéria affectant 5 ans plus tard tous les 4 pays limitrophes du Lac Tchad, le Niger a été durement touché dès 2013 avec l’arrivée massive des réfugiés et des retournés du Nigéria. Cette insécurité a, selon le gouverneur, contraint les populations à délaisser les vastes zones fortement productives pour se retrouver sur des lopins de terres fragiles et peu fertiles. C’est dans l’optique d’une gestion optimale de ces ressources à travers la promotion des bonnes pratiques que l’Université de Diffa en collaboration avec les autorités  administratives et coutumières a jugé utile d’organiser ce Forum.
Pour le gouverneur Issa Lémine, l’atteinte de cet objectif exige l’amélioration de l’agriculture, base de subsistance des populations, pour qu’elle devienne plus productive et plus durable. « Ce qui cadre parfaitement avec les préoccupations de nos plus hautes autorités qui ont fait de la gestion des ressources naturelles une priorité à travers l’initiative 3N et plusieurs autres stratégies de développement », a ajouté le Gouverneur de Diffa.
Pour sa part, le Recteur de l’Université de Diffa a tout d’abord félicité le Gouverneur Issa Lémine pour sa récente nomination à la tête de la région de Diffa en proie à plusieurs défis. Pour le Professeur Ali Mahamane, cette nomination n’est pas fortuite.  Elle trouve sa justification dans l’expérience de gouverneur dans la gestion administrative et dans son appréciation des problèmes sécuritaires.
Aussi, le recteur de l’Université de Diffa a noté que « la création de l’Université de Diffa est une expression de la volonté des plus hautes autorités de notre pays à apporter des solutions durables à l’ensemble de ces problèmes à différentes échelles afin d’améliorer les conditions de vie des populations. »
Dans ce contexte,  Pr  Ali Mahamane, «  l’université de Diffa a pour mission l’enseignement supérieur ; l’enseignement scientifique et technologique ; la formation professionnelle et le perfectionnement des cadres supérieurs ; la recherche scientifique fondamentale et appliquée et la diffusion des résultats ; le développement de l’innovation technologique ; le suivi et l’évaluation des milieux naturels et des agro écosystèmes en vue de leur protection et de leur conservation dans une perspective de développement durable et de lutte contre la pauvreté ; la recherche de solutions pour relever les défis environnementaux majeurs auxquels est confronté le Sahel d’une façon générale et le Niger en particulier »a poursuivi Mr Ali Mahamane.
« Ainsi, conformément à cette mission, l’Université a développé des offres de formation en Ecologie et Environnement et en Agronomie. Pour ce faire l’Université de Diffa a mis en place cinq (5) Unités Mixtes de Recherche (UMR) qui sont : UMR  Erémologie et Lutte contre la désertification ; UMR Aridoculture et Cultures Oasiennes ; UMR Pêche et Aquaculture ; UMR Elevage, Pastoralisme et Faune sauvage et enfin UMR Economie, Sociétés rurales et Environnement. » a-t-il indiqué
Auparavant, le maire de la Commune urbaine de Diffa qui a souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants avant de situer l’importance de cette rencontre.
M. Malam Brah Mahamadou a souligné que « le forum a pour objectif principal de proposer, à travers une analyse approfondie de l’état actuel des ressources naturelles et de leur valorisation, des actions concrètes visant à aider les personnes déplacées à devenir plus autonomes et à renforcer la résilience des communautés d’accueil. »
Quant à la Coordinatrice du RESILAC, elle a salué la forte mobilisation des acteurs concernés à ce forum. Ce qui fait dire à Mme Ibrahim Fatimé que l’espoir est permis pour une parfaite réussite de ce Forum. Pour sa part, le Coordinateur du Pro DAF a rendu un vibrant hommage à l’Université à travers son Recteur pour sa forte implication dans l’organisation de cette rencontre qui cadre parfaitement avec les missions de sa structure. M. Kimé Moustapha a noté que le cadre est bien tracé car ce forum regroupe les autorités administratives, coutumières, des acteurs et usagers des ressources naturelles, les services techniques, des chercheurs et universitaires de la Sous-région.
AAM/MHM/ ANP- 011 Octobre

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT