Cure salée 2018 sur ’’la contribution de la femme à la résilience des sociétés pastorales au Niger’’ du 14 -16 septembre à In Gall

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le lun, 03/09/2018 - 15:44
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 3 Sept (ANP) – l’édition 2018 de la fête de l’élevage ou Cure salée se déroulera du 14 au 16 septembre 2018 à In Gall sous la présidence du Premier ministre Brigi Rafini, et dont le thème retenu cette année est, ‘’la contribution de la femme à la résilience des sociétés pastorales au Niger’’, apprend-on  auprès du ministère de l’agriculture et de l’élevage à Niamey.
Vitrine de l’élevage et de ses techniques, la Cure salée est un cadre privilégié pour la promotion du dialogue des cultures et de brassage des peuples, par la forte mobilisation sociale qu’elle engendre.
Au regard de l’engouement populaire que suscite cette fête au niveau des communautés pastorales nigériennes et étrangères depuis 2011, le Gouvernement a insufflé une nouvelle dynamique dans l’organisation de cette manifestation.
La cure salée, est née de l’expansion des pasteurs touaregs  vers le sud nigérien où ils avaient établis  des relations multiséculaires  et qui  chaque année, perpétuent la remontée  vers le nord pour revigorer leurs animaux  avec la cure  dans les pâturages salés de l’Irhazer.
Le bétail y trouve l’amcheken, plante caractéristique de cette plaine  et boit l’eau  salée aux sources de TiguidanTessoum, de Gélélé, d’Azelik, d’In’abangarit et  de Fagoshia.
Ce grand mouvement de la transhumance  pastorale en direction des zones  salées est plutôt  un mouvement progressif  des pasteurs nomades qui s’opère dès les premières pluies et jusqu’à la fin de l’hivernage pour libérer les zones agricoles du sud et exploiter les pâturages  du nord.
La cure salée est au fil des années devenue à la fois une réjouissance culturelle dédiée à la culture touaregue (danses, chansons, habitats, concours de beauté), une foire agro-économique (exposition des produits de la zone, artisanat, projets), une tribune de sensibilisation (paix, santé) et un cadre de rapprochement de l’administration des administrés (audiences foraines pour la délivrance des pièces d’Etat civil, présence des autorités locales et nationales, choix d’un thème).
La priorité à l’heure actuelle est de redonner à la cure salée sa vraie dimension économique, sociale et culturelle, s’inspirer de ce qu’elle fut,  lui donner une dimension à la mesure des temps modernes  et des problèmes des temps modernes.
Le secteur de l’élevage constitue la principale activité économique et la source essentielle de revenus des populations de la commune d’In’ Gall, voire du département mais il est en butte contre le sous-financement, la faible valorisation des ressources animales et le déficit encadrement entre autres.
SML/MHM/CA/ANP – 007 septembre 2018

ANP HONEY POT