COVID-19 : ‘’Globalement la situation est satisfaisante mais le virus est toujours en circulation’’ (Officiel)

Soumis par ANP le jeu, 18/06/2020 - 16:25
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 18 juin (ANP) – Le Premier Ministre Brigi Rafini a présidé, ce jeudi 18 juin 2020 au Palais des congrès, la 13e session ordinaire du Comité interministériel de la gestion de la riposte à la pandémie du Coronavirus au Niger au cours de laquelle il a été relevé que ‘’globalement la situation est satisfaisante mais le virus est toujours en circulation’’.
Cette session, qui intervient chaque semaine, fait l’état de la mise en œuvre de la réponse  sanitaire du  gouvernement à la Covid 19, de la mise en œuvre des mesures gouvernementales, ainsi que de la validation des recommandations à proposer au conseil des ministres.
En faisant la situation de la gestion de la pandémie au Niger, le Ministre de la santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara a indiqué qu’à cette date, on est à ‘’plus de 5.000 tests réalisés qui nous ont permis de détecter 1020 cas positifs au coronavirus dont 893 sortis guéris, 60 malades  sous traitement et malheureusement 67 ont perdu la vie’’.
Néanmoins, a poursuivi le Ministre de la Santé Publique, l’évolution est favorable ‘’puisque le R zéro  a connu une légère augmentation entre le 16 et le 17 juin, du fait des cas importés. 36 personnes infectées le 16 juin et quatre autres personnes testées positives le 17 juin’’.
Globalement la situation est satisfaisante mais le virus est toujours en circulation, c’est pourquoi le Premier Ministre a attiré l’attention des membres du Comité en leur demandant de continuer la sensibilisation, d’intensifier celle-ci envers la population.
Evoquant les cas importés de malades à coronavirus, le Ministre de la santé publique a informé les participants à cette session qu’après avis du comité des experts ‘’un dispositif a été mis en place qui consiste à ce que tout celui qui revient au Niger puisse être confiné et testé de façon systématique, que ce soit le confinement actif ou passif’’.
D’autres points ont aussi fait l’objet des discussions au cours de cette session. Il s’agit de la revue des 39 mesures édictées, mais surtout sur les mesures barrières comme le port des masques, l’hygiène des mains, la mise en place des dispositifs de contrôle du port obligatoire des masques dans les services publics.
‘’L’Etat a mis un dispositif de production locale de masques  où il a injecté plus de trois milliards de francs CFA pour subventionner ces masques, achetés aux fabricants à 300 francs et vendus à la population à 100 francs’’ selon Dr Idi Illiassou.
Le Ministre de la Santé Publique a rappelé qu’un certain nombre de nigériens sont en train de souhaiter revenir au pays. Il faut donc  agrandir les établissements d’accueil à cet effet.    Dores et déjà, ‘’le gouvernement a réquisitionné  des édifices publics comme l’Hôtel Gawèye, le village chinois, le stade général et l’hôtel de la Fenifoot entre autres, et qui ont une capacité limitée’’. Une réflexion est engagée actuellement, selon le Ministre de la Santé Publique ‘’pour que ces capacités puissent être améliorées afin de prendre le maximum, mais également  insister sur l’auto confinement’’.
Deux vagues de nigériens vont arriver au pays le 18 et le 20 juin, et ‘’des dispositions sont en train d’être prises pour assurer un retour harmonieux tout en respectant les procédures qui sont contenues dans un manuel que nous avons élaboré en collaboration avec les organisations du Système des Nations Unies, pour essayer de limiter, au mieux d’arrêter la circulation de ce virus dans notre pays’’ a enfin noté le Ministre  Idi Illiassou. 
Le Premier Ministre, Président du Comité interministériel  a  indiqué que pour ce qui est des vols de rapatriement des nigériens de l’extérieur, ‘’le ministère des Affaires étrangères ne doit plus autoriser tout vol en direction du Niger, sans le feu vert de l’Etat, afin de mieux faire face à la gestion de cette pandémie. Un comité sera mis en place qui va rester en lien avec les ambassades du Niger à l’extérieur’’.
Et au ministère des Finances, ‘’un mécanisme rapide approprié doit être mis en place, de traitement des questions de la Covid 19 » selon le Chef du gouvernement.
Cette rencontre s’est  déroulée en présence de la Représentante résidente de l’OMS au  Niger Mme Blanche Anya.
Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus au Niger, le gouvernement a élaboré un plan de riposte dont le budget s’élève à quelque 1400 milliards de CFA, rappelle-t-on.
SML/ AS/ANP 093 juin 2020

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT