COVID-19 : avec 5574 ca dont 147 décès, la CEDEAO prépare un plan régional de riposte

Soumis par ANP le jeu, 23/04/2020 - 16:57
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 23 Avril (ANP)- Le Président de la République Issoufou Mahamadou a présidé par visio-conférence ce jeudi 23 avril 2020, un sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO centré sur la préparation d’un plan de riposte sous régional.
La communauté qui a enregistré à la date du 22 Avril, 5574 personnes  infectées  et 147 personnes décédées compte bâtir un plan de riposte régional axé sur la santé et un volet socio-économique, a annoncé le chef de l’Etat nigérien, président en exercice de l’institution.
Les ripostes nationales mises en place doivent être agrégées dans un plan régional de riposte conformément aux principes fondateurs de la CEDEAO, entre autres, la solidarité et l’autosuffisance collective ; la coopération inter-Etats, l’harmonisation des politiques et l’intégration des programmes, a fait savoir le président Issoufou.
‘’Sur la base de ces principes, a-t-il expliqué,  le plan de riposte face à la pandémie doit mettre l'accent entre autres, au plan de la santé, sur la production massive et la mise à disposition de masques dont le port doit être obligatoire, sur le renforcement de l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS), sur l’opérationnalisation des Institutions Nationales de Coordination (INC) en charge du contrôle et de la prévention des maladies dans tous les pays membres, sur l’intensification de la lutte contre les faux médicaments dans l’ espace, sur la coopération sanitaire aux frontières des pays membres, sur la gestion harmonisée des lieux de culte etc….’’.
‘’Au plan socio-économique, sur la mise en place d’un plan de soutien aux personnes et ménages vulnérables permettant un accès aux produits de première nécessité, sur l’adoption de mesures d’accompagnement fiscal pour les entreprises du secteur formel et informel, en particulier les PME, sur la facilitation de la circulation des marchandises, particulièrement les produits de première nécessité, sur les démarches nécessaires à entreprendre en vue de l' annulation de la dette des pays membres et au-delà des pays de l'ensemble de notre continent’’, a ajouté le chef de l’Etat nigérien.
‘’En rapport avec l’UA, a-t-il noté, nous devons coopérer avec les autres régions en vue de concevoir et de mettre en œuvre un plan de riposte continental’’.
‘’Les différents plans de riposte face à la pandémie doivent être prolongés par des plans post-pandémie. Notre région doit mettre en place un groupe technique de travail pour réfléchir sur l'impact socio-économique et les conditions de reprise post-crise’’ a-t-il affirmé, précisant également que, ‘’ce groupe doit leurs  proposer un plan d'investissement communautaire qui doit s'attaquer aux contraintes structurelles’’.
‘’Ce plan d'investissement prioritaire doit résoudre de manière définitive les contraintes structurelles pour la nécessaire industrialisation, condition sine qua none pour notre émergence économique à travers notamment, la maîtrise des facteurs de production: énergie, transport, et NTIC ; la création de pôles industriels visant la transformation des avantages comparatifs de chaque pays’’, a souligné le Président Issoufou.
‘’Ce plan doit ainsi selon Issoufou Mahamadou, donc porter sur le renforcement de notre intégration et au-delà sur la contribution de notre région à l'accélération de la mise en œuvre de l'agenda 2063, sur sa contribution à la conception et à la mise en œuvre d'une nouvelle gouvernance politique et économique mondiale’’.
Le Président de la République a par ailleurs notifié que ‘’sur le plan humain, plus de 2,6 millions de personnes sont infectées dans le monde à la date du 22 Avril 2020 avec à la même date, plus de 180 milles morts’’, annonçant également que, ‘’sur le plan  social, la pauvreté va s’aggraver, le nombre de personnes exposées à la faim va doubler, le chômage et les inégalités vont s’amplifier’’.
‘’Sur le plan économique le monde va connaître une crise sans précédent depuis celle de 1929’’, a-t-il fait remarquer.
La CEDEAO regroupe 15 pays de l’Afrique de l’Ouest confrontés notamment aux défis de l’insécurité et aux chocs climatiques.
MTM/CA/ANP-0072 Avril 2020

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT