Conakry : La commission électorale propose le 22 mars pour le référendum et les législatives

Soumis par ANP le ven, 13/03/2020 - 12:43
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Conakry, 13 Mars (MAP/ANP)  - La commission électorale de Guinée Conakry a proposé la date du  dimanche 22 mars pour la tenue d’un référendum constitutionnel couplé à des législatives, initialement prévus le 1er mars.
Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Amadou Salif Kébé, avait proposé discrètement lundi que le scrutin ait lieu le 15 mars, mais la Cour suprême a rejeté sa requête, selon les médias.
La commission électorale s’est à nouveau réunie jeudi et a « entériné la date du 22 mars pour la tenue du double scrutin législatif et référendaire », a déclaré le porte-parole de la Céni, Aly Bokar Samoura.
« Mais il faut attendre qu’on la soumette à la Cour constitutionnelle et que le président de la République prenne un décret pour qu’elle soit diffusée officiellement », a-t-il ajouté.
Le délai pour organiser ces consultations paraît à nouveau très court, des experts ouest-africains ayant recommandé comme préalable de retirer près de 2,5 millions de noms des listes électorales car ils « ne disposent d’aucune pièce justificative ».
Ces consultations sont contestées par une partie de la classe politique qui voit à travers les réformes constitutionnelles une volonté du chef de l’Etat Alpha Condé de briguer un 3ème mandat.
A l’ouverture à Niamey, le 9 mars dernier, de la session inaugurale du parlement de la CEDEAO, le chef de l’Etat nigérien, président en exercice de l’organisation ouest-africaine a invité les acteurs guinéens à un ‘’dialogue inclusif permettant d’aboutir à des solutions consensuelles et apaisées’’.
CA/MAP-ANP- 0079 Mars 2020

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT