Célébration la 4e édition de la Journée Nationale de la Liberté de la Presse au Niger

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le jeu, 30/11/2017 - 15:50
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 30 Nov (ANP) – Le Président du Conseil d’Administration de la Maison de la Presse, Ibrahim Harouna, a lancé officiellement ce jeudi, 30 novembre, les festivités marquant la 4e édition de la Journée Nationale de la liberté de la Presse placée sous le thème : ‘’ une presse libre et responsable’’.
Dans une intervention, M Harouna a demandé à l’assistance d’avoir une pensée « à l’endroit de tous les confrères qui luttent au quotidien, à travers un travail de qualité qu’ils abattent dans le respect de l’éthique et de la déontologie pour promouvoir la liberté de la presse au Niger ».
Comme les précédentes éditions, celle de cette année donne également l’occasion « de nous pencher sur la situation de la liberté de la presse au Niger, qui n’est pas assez reluisante » selon lui.
Pour améliorer la situation de la presse nigérienne, a-t-il affirmé, « il nous incombe tous, acteurs des médias et autorités à faire preuve de responsabilité, chacun en ce qui le concerne ».
Et  dans le même ordre d’idées, et pour l’émergence d’une presse responsable, libre et professionnelle au Niger, « nous exhortons les pouvoirs publics à tout mettre en œuvre pour la signature de la Convention Collective Interprofessionnelle qui tarde encore malgré la signature du décret sur la publicité par voie de presse et l’installation du Conseil de publicité qui sont entre autres, les conditions posées par les promoteurs des organes de presse pour accepter de signer cette Convention ».
La Ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye a rappelé, dans son discours, que la célébration de cette Journée Nationale de la Liberté de la Presse, le 30 novembre de chaque année, est non seulement « l’aboutissement d’une noble lutte, celle des professionnels de la communication, mais aussi et surtout la claire manifestation d’une volonté politique, celle du Président de la République et du Gouvernement de bâtir un environnement adéquat à l’épanouissement de la presse nigériennes et de ses animateurs ».
Elle dira à l’endroit des animateurs de cette presse, que rien ne saurait, « dans l’exercice de votre métier, se substituer à votre conscience, à votre honnêteté, à votre professionnalisme et à votre sens de responsabilité afin de vous permettre de protéger votre profession et d’éviter certaines dérives qui portent souvent des coups durs à votre image et à celle de votre métier ».
Pour sa part, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Niger Philip Nelson a indiqué que « la formation des journalistes et leur implication dans la recherche des voies et moyens pacifiques d’expression des opinions est à nos yeux plus que fondamentale ».
Il a aussi annoncé la tenue au Niger en début 2018 des exercices militaires conjoints dénommés ‘’ FLINTLOCK’’ en collaboration avec les armées africaines dans le but de matérialiser davantage l’engagement américain dans la lutte contre le terrorisme.
A ce sujet, « la presse aura un rôle capital à jouer en matière de sensibilisation et d’information des populations sur ces exercices militaires et les activités civilo-militaires de grande envergure qui y seront menés » a-t-il ajouté.
A noter que l’édition de cette année a vu la présence de la Représentante de ‘’Reporters Sans Frontières’’ (RSF), Mme Clea Khan-Sriber, responsable du Bureau Afrique.
C’est le 30 novembre 2011, rappelle-t-on, que le Président de la République Issoufou Mahamadou avait signé au Palais des Congrès de Niamey, la ‘’Déclaration de la Montagne de la Table’’, visant à ‘’ abolir les lois sur la diffamation et l’injure publiques en Afrique et replacer la liberté de la presse au cœur des discussions’’.
SML/AMC/ANP/NOV 2017

ANP HONEY POT