Bientôt le Niger disposera d’un pipeline pour le transport de son brut vers les côtes béninoises

Soumis par lawan le lun, 03/06/2019 - 17:21
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 03Juin (ANP)- Les parlementaires ont adopté ce lundi 03 Juin en séance plénière, le projet de loi portant la ratification de l‘accord bilatéral relatif à la construction et à l’exploitation d’un système de transport des hydrocarbures par  pipeline, signé le 23 janvier  2019 à Niamey entre le  Niger et  le Benin.
D’un coût de plus 2400 milliards de FCFA, l’infrastructure d’une longueur de près de 2000Km  sera construite sur une période de 2 ans avec pour possibilité d’évacuation de 90.000 barils par jour.
Selon, le rapport de la commission des Affaires Etrangères et de la coopération,  le présent accord permet un droit de transit au bénéfice du Benin pendant la période de l’exploitation du pipeline, un  droit fixe.
Le texte stipule que le prélèvement par baril est de 0,5 dollars pendant les 10 premières années puis sera  augmenté de 0,25 dollars tous les 5 ans à l’issue de la période de 10 ans sans pouvoir dépasser 1,50 dollars.
Le présent projet d’accord fixe les conditions générales  qui vont régir les relations entre les deux pays dans le cadre du projet de construction et d’exploitation du pipeline.
L’ouvrage  quitte Agadem (Nord-est)  jusqu'à la côte béninoise  en vue du transport du pétrole brut nigérien, a indiqué le ministre en charge du pétrole M. Foumakoye Gado.
Pour raisons multiples, le gouvernement nigérien a renoncé à l’option du passage du pipeline de la république du  Tchad au Cameroun, a-t-il expliqué.
Depuis 2011, le Niger produit le pétrole exploité  à Agadem par l’entreprise chinoise CNPC  dans le cadre du contrat de partage de production. Le pays compte quintupler sa production actuelle de 20.000 barils/jour et mettre en exploitation de nouveaux gisement, notamment celui de Kafra (extrême Nord Est).
AIO/CA/ANP- 007 juin 2019.

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT