Au Conseil des Ministres du Mardi 17 Mai 2016

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le mer, 18/05/2016 - 16:54
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niger-Politique

Nouvelle modification au Niger de la liste des membres du Gouvernement

 Niamey, 17 Mai (ANP) - Le Président de la République, Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou a procédé, mardi 17 mai 2016, sur proposition du Premier Ministre Brigi Rafini, à une nouvelle modification du décret portant nomination des membres du Gouvernement nigérien.

Aux termes du nouveau décret, Monsieur Ahmat Jidoud est nommé Ministre Délégué auprès du Ministre des Finances, chargé du Budget.

Le 11 mai dernier, il a été procédé à la première modification de la liste des membres du Gouvernement nigérien, formé le 11 avril 2016, pour repréciser les fonctions d’un des ministres, rappelle-t-on.

KPM/DMM/ANP/Mai 2016

 

  Niger-Décentralisation

Renouvellement de la prorogation des mandats des élus locaux

 Niamey, 17 Mai (ANP) - Le Gouvernement du Niger, réuni, mardi 17 mai 2016 en Conseil des Ministres, a procédé au renouvellement de la prorogation des mandats des élus locaux, notamment les conseillers municipaux des villes et des régions.

Les mandats de ces élus locaux, rappelle-t-on, a pris fin depuis le 17 février 2016. Il a déjà été prorogé de six (6) mois et devait donc prendre fin le 16 août prochain.

La nouvelle prorogation est prise conformément aux dispositions du Code général des collectivités territoriales pour compter du 17 août 2016. Elle fait surtout suite à la décision de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) d’organiser les élections locales le 17 janvier 2017.

KPM/DMM/ANP/Mai 2016

 

 Niger-Religion

Les prix des prestations du Hadj désormais fixés par le Gouvernement

 Niamey, 17 Mai (ANP) - Le Gouvernement du Niger, réuni mardi en Conseil des Ministres, a décidé d’inclure la fixation des prix des prestations du Hadj sur la liste des marchandises, produits et services dont les prix sont déterminés par arrêté du Ministre du Commerce.

Cette décision, explique le communiqué du Gouvernement nigérien, est le fait que « depuis plusieurs années, cette activité fait l’objet de spéculations abusives de la part de certains acteurs ». C’est donc « pour y remédier que le Gouvernement a décidé, à travers le Ministère en charge du Commerce, d’inclure les prestations relatives au Hadj dans la liste des marchandises, produits et services dont la fixation du prix relève de l’administration », ajoute le communiqué.

KPM/DMM/ANP/Mai 2016

ANP HONEY POT