Atelier d’installation de la cellule restreinte et des comités de suivi des sous-projets SWEDD

Soumis par lawan le jeu, 21/03/2019 - 16:58
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Dosso, 21 Mars (ANP) -  Le ministère de la population a lancé ce jeudi matin à Dosso la cérémonie  d’installation officielle des cellules restreintes et des comités de suivi des sous projets  du projet régional autonomisation des femmes au Sahel et dividende démographique SWEDD au niveau des régions.
La cellule restreinte est l’organe de coordination des quatre comités de suivi de l’exécution des sous-projets Autonomisation des Femmes et Dividende démographique. Ces cellules ont pour objectif de contribuer plus efficacement à rendre opérationnels les mécanismes de coordination et de suivi évaluation du projet à tous les échelons en facilitant le suivi et le rapportage des indicateurs. La cellule restreinte de consolidation a pour mission de collecter les rapports des comités de suivi des sous-projets et de les consolider, d’organiser la session régionale sur les résultats globaux du projet et de présenter le rapport périodique aux autorités administratives régionales.
La cérémonie d’ouverture de cet atelier qui durera deux jours a été présidée par la secrétaire générale du ministère de la population Mme Ataka Zaharatou en présence du secrétaire général de la région de Dosso M. Assoumana Amadou, des cadres du ministère de la population, des cadres régionaux ainsi que des représentants des ONG et associations de développement.
Dans le discours qu’elle a prononcé à l’ouverture des travaux, la secrétaire générale du ministère de, la population Mm Ataka Zaharatou a indiqué que le Niger connait une croissance démographique très rapide au cours de ces dernières années. En effet a-t-elle précisé la population du Niger était de 7.220.089 habitants en 1988, puis de 11.060.291 habitants en 2001 pour atteindre 17.138.707 habitants au recensement général de la population et de l’habitat de 2012. Elle est estimée en 2019 à 22.314.743 habitants,  selon la projection de l’INS.
Cette population se caractérise par son extrême jeunesse avec 51,6% de cette population qui a moins de 15 ans, près de la moitié (45,1%) de cette population vit en dessous du seuil de pauvreté (1,25USD par jour) et un taux d’accroissement naturel et une fécondité élevée  (respectivement 3,9% et 7,3 enfants par femme ENISED 2015). De ce fait a fait remarquer la secrétaire générale du ministère de la population, le poids démographique actuel du Niger met à mal les efforts de développement socio-économique des autorités de la 7ème république au premier rang desquels le président de la république Issoufou Mahamadou et le premier ministre Brigi Rafini.
Cet engagement des autorités a dit en substance Mme Ataka Zaharatou se traduit par le projet SWEDD qui est le reflet de l’engagement politique de haut niveau qui doit être entretenu par des plan d’actions ambitieux, pertinents et réalistes, mettant l’autonomisation des femmes au centre des actions, toutes choses qui concourent sur le plan international à la réalisation des ODD et de l’agenda 2063 de l’Union Africaine. Parlant de la politique nationale de la population Mm Ataka Zaharatou a indiqué qu’elle vise la maîtrise de la croissance démographique et la capture du dividende démographique pour améliorer les conditions de vie des populations. Ce document a elle rappelé a pour vision de bâtir une nation où les citoyens ont des comportements responsables vis-à-vis de leur production, de leurs enfants et de tous les aspects de leur vie quotidienne et découle de la Stratégie Niger 2035 et de son plan de mise en œuvre ainsi que le Plan de développement Economique et Social (PDES 2017-2021).
La secrétaire générale du ministère de la population a invité les participants à suivre avec attention les exposés qui leur seront présentés afin d’acquérir les rudiments nécessaires leur permettant d’internaliser le dispositif de suivi, les fiches de suivi par sous-projet et le canevas de rapportage.
Auparavant, le secrétaire général de la région de Dosso M. Assoumana Amadou s’est réjoui du choix porté à la région de Dosso pour le lancement officiel de l’installation des cellules restreintes de consolidation des rapports toute chose qui permet dorénavant de doter la région de Dosso d’un dispositif de suivi capable de renseigner en temps réel les indicateurs liés à la mise en œuvre des activités dudit projet au niveau de la région. M. Assoumana Amadou a saisi l’occasion pour présenter la situation démographique de la région de Dosso.
Le secrétaire général de la région de Dosso a évoqué les interventions du projet SWEDD qui couvrent es 8 départements. Les bénéficiaires de ce projet a fait remarquer le secrétaire général de la région de Dosso sont nombreux. Mais a-t-il notifié, il faudrait que les acteurs travaillent sans relâche pour que les activités mises en œuvre par diverses ONG et associations de développement se déroulent convenablement d’où l’impérieuse nécessité d’effectuer des missions régulières de suivi afin non seulement de veiller à la bonne exécution des cahiers de charge des ONG Associations mais aussi de relever les insuffisances, d’alerter et au besoin les corriger au plus grand bonheur de la population de Dosso.
Le Projet SWEED vise à accélérer la transition démographique en maitrisant les taux de fécondités et de mortalité infantile afin de déclencher le dividende démographique et la réduction des inégalités entre les sexes au Sahel.
MA/CA/ANP- 00105 Mars 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT