Appui de la BM de plus 270 milliards de FCFA pour l'électrification dans 4 pays de l'Afrique dont le Niger

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le sam, 03/11/2018 - 11:07
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

 
Niamey, 3 nov (ANP)- Le Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 31 octobre un financement de 465,5 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)*, composé d’un prêt (275,6 millions de dollars) et d’un don (189,9 millions de dollars), et destiné quatre pays ouest africains,  apprend-on vendredi dans un communiqué  de presse transmis  l'ANP.
Ce financement permettra  au Benin, au Burkina, au Niger et au Nigeria de progresser dans la mise en place d’un approvisionnement électrique fiable et économique grâce des échanges d’énergie plus efficients, peut-on lire.
Dans le cadre de ce nouveau projet d’Interconnexion Dorsale Nord, une ligne régionale de transport à haute tension de 330 kv raccordera les quatre pays concernés, dont les capacités institutionnelles seront renforcées afin qu’ils puissent participer pleinement au marché régional de l’électricité, précise le texte de la BM.

« La promotion des interconnexions régionales permet non seulement d’accroître le volume total d’électricité fournie à un coût moyen inférieur, mais aussi de renforcer la fiabilité du système et la stabilité du réseau, et, partant, de développer encore la part des énergies renouvelables », affirme Charles Joseph Cormier, chef de division au Pôle mondial d’expertise en énergie à la Banque mondiale.

Les quatre pays échangent déjà de l’énergie entre eux ou avec d’autres pays de la région, mais le volume total de ces échanges est faible comparé au potentiel régional, note l'institution de Bretton Woods, estimant la demande d’électricité devrait augmenter fortement dans ces pays sur les prochaines décennies : entre 2015 et 2030, elle devrait être multipliée par plus de deux, et passer d’environ 12 200 MW à 37 490 MW.
Ce  projet d’Interconnexion Dorsale Nord améliorera l’efficience des échanges d’électricité dans cette sous-région, favorisera la conclusion d’accords commerciaux efficaces et étendra l’accès à l’électricité pour les populations vivant le long des lignes de transport, projette la BM.

Les bénéficiaires directs de ce nouveau projet sont les entreprises nationales d’électricité : la Transmission Company of Nigeria (TCN), la Société nigérienne d’électricité (NIGELEC), la Communauté électrique du Bénin (CEB) et la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL).
Ce projet améliorera leurs résultats financiers, et leur interconnexion avec le marché régional renforcera la stabilité des systèmes nationaux, poursuit le communiqué  :  Il permettra aussi d’optimiser la production d’électricité au niveau national en augmentant la part des énergies renouvelables, et en particulier du solaire. L’accroissement de l’offre d’électricité à un coût abordable aura pour effet de renforcer la fiabilité de l’accès des ménages à l’énergie. Enfin, la baisse des coûts et une plus grande fiabilité de l’approvisionnement multiplieront les opportunités économiques : dans les pays participants, la compétitivité des entreprises s’en trouvera renforcée, de même que la création d’emplois et la croissance, conclut le texte.
* L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes, rappelle-t-on.
CA/ANP- 009 Novembre  2018

ANP HONEY POT