Appui d’urgence contre le choléra de 394 millions de FCFA de l’Union européenne au Niger

Soumis par lawan le jeu, 22/11/2018 - 17:24
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey,  22 novembre (ANP) – L’Union européenne (UE) a accordé une aide d’urgence de 394 millions de FCFA destinée à  la lutte contre l’épidémie de choléra qui sévit depuis juillet dernier au Niger, annonce jeudi un communiqué de presse de l’institution transmis à l’ANP.
Ce financement de l'UE apporte une aide d'urgence indispensable aux populations les plus touchées.
Une partie de cet appui soit 180, 4 millions a été affecté pour la prise en charge médicale dans le centre de traitement de choléra de Maradi géré par les autorités sanitaires et l’ONG ALIMA, assurant un traitement médical gratuit. Le financement d’ALIMA permet aussi de répondre à des besoins de prévention au niveau de la communauté, peut-on y lire.
L'Union européenne finance également UNICEF pour un montant de114, 5 millions de FCFA afin qu'UNICEF assure le traitement d’eau pour plus de 8 000 familles et une mobilisation sociale avec les relais communautaires pour plus de 56 000 personnes. Quant au financement de l'Union européenne à travers l’UNICEF, il  servira à promouvoir de bonnes pratiques d’hygiène dans 100 écoles ainsi qu’à renforcer les barrières sanitaires dans 20 centres de santé et centres de traitement du choléra, est-il détaillé.

L'Union européenne avait déjà alloué fin août 98, 4 millions à la Croix-Rouge pour soutenir les premières victimes du choléra au Niger.
Grace à ce financement, des campagnes de sensibilisation pour informer sur la maladie, sa prévention et de la nécessité de se faire soigner immédiatement ont été menées.
Ce financement de l'UE pour appuyer la Croix-Rouge nigérienne s’était fait à travers le Fond d’urgence pour les secours lors de catastrophes (DREF), rappelle le communiqué.

"L'Union européenne reste déterminée à aider les personnes dans le besoin au Niger. Nous continuons d'intensifier nos efforts pour lutter contre l'épidémie de choléra dans ce pays. La complaisance n'est jamais une option en cas d'urgence médicale" adéclaré le commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, M. Christos Stylianides.

Une épidémie de choléra touche actuellement quatre régions du Niger (Maradi, Dosso, Zinder et Tahoua) et pourrait potentiellement atteindre Niamey et Diffa. A la mi-novembre, plus de 3812cas, dont 76 décès ont été enregistrés. Cette épidémie crée une pression supplémentaire sur le système de santé, déjà sous pression dans un contexte où les cas de dénutrition aiguë et de paludisme se multiplient.

Le choléra est une maladie dangereuse, causé par une bactérie qui vit dans l'eau et les fèces. Il se contracte facilement en ingérant ou en touchant de l'eau contaminée. Il provoque une déshydratation rapide du corps et peut tuer en quelques heures s'il n'est pas traité. Cependant, il est facile de guérir. Un patient réhydraté peut être guéri en 3 à 5 jours.

L’Union européenne, avec ses États membres, est le premier bailleur de fonds humanitaires au monde. L’aide d’urgence constitue une expression de la solidarité européenne avec les populations dans le besoin à travers le monde. Elle a pour objectif de sauver des vies, d’éviter et de soulager la souffrance humaine, et de préserver l’intégrité et la dignité humaine des personnes affectées par les catastrophes de cause naturelle ou humaine.

Au Niger, entre 2012-2018, l'Union européenne a apporté une aide aux populations du Niger de plus de 212,5 milliards de FCFA . La réponse humanitaire de l’UE se concentre principalement sur les besoins en matière d’alimentation, de santé, d’accès à l’eau, de protection et de logement. L’aide humanitaire soutient également le traitement et la prévention de la malnutrition aiguë sévère – la forme la plus grave et fatale de dénutrition.

CA/ANP- 0087 Novembre 2018
 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT