Approbation de la création de la Mutuelle Panafricaine de Gestion des Risques et des accords de financement de près de 20 milliards de FCFA

Soumis par lawan le lun, 14/10/2019 - 16:07
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 14 Oct (ANP)- Les députés réunis en séance plénière, ce lundi 14 octobre 2019 ont entériné l’accord portant création de la Mutuelle Panafricaine de Gestion des Risques et une série d’accords de financement de près de 20 milliards de FCFA. 
Cette mutuelle a pour objectif de préparer les Etats à faire face aux risques de catastrophes, de réduire les risques d’impact des changements climatiques qui se caractérisent par des inondations, des sécheresses et des famines. Il s’agit d’apporter un appui aux Etats pour qu’ils puissent évaluer les risques et la gestion de ces catastrophes, développer des plans d’urgence et des stratégies de gestion des risques.
Créée le 23 septembre 2012 à Pretoria (Afrique du Sud), cette mutuelle est une institution spécialisée de l’Union Africaine qui a pour but d’aider les Etats membres à améliorer leurs capacités à mieux planifier, de mieux se préparer et de mieux répondre à des évènements météorologiques extrêmes et à des catastrophes naturelles, indique-t-on.
Les députés ont également examiné et adopté une série de lois portant ratification des lccords de financement.
Il s’agit d’un financement de 4.400.000 euros soit quelque 2,8 milliards de FCFA signé le 08 mai 2019 entre le Niger et l’Association Internationale de Développement (AID) destiné au projet d’action communautaire pour la résilience climatique et d’un autre accord d’un montant de 9.597.000 dollars US soit plus 5,5 milliards de FCFA, signé le 08 mai 2019à Niamey entre le Niger et la Banque Internationale pour la Reconstruction  et le Développement (BIRD) pour le financement additionnel du projet d’action communautaire.
La 3ème convention d’un montant total de 16.000.000 d’euros soit plus de 10,4 milliards de FCFA  signé le 04 juin 2018 à Niamey entre le Niger et l’Agence Française de Développement (AFD) porte sur le financement partiel du projet de construction de la centrale hybride photovoltaïque  et le thermique  pour la ville d’Agadez.
La commissaire du gouvernement, Mme Salamatou Bala Goga a indiqué qu’à travers ces votes ‘’l’Assemblée vient à nouveau de permettre au gouvernement de mobiliser les ressources nécessaires pour œuvrer dans la réduction de l’insécurité alimentaire au niveau des couches vulnérables, l’accès à l’électricité et la prévention des catastrophes naturelles’’.
AS/CA/ANP-0082- Octobre 2019  

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT