‘’ Agadez-Sokni’’ ; une opportunité pour répondre aux défis de développement régional

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le jeu, 05/05/2016 - 16:33
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Agadez, 5 MAI (ANP)- Le Programme ‘’AGADEZ SOKNI’’ permettra certes,  de donner  un nouveau visage à la ville d'Agadez,  de mettre  en valeur  tout le charme de la Région,  la beauté artistique du Ténéré nigérien,  et de réaliser d'infrastructures socioéconomiques  et culturels modernes, le tout à travers un important investissement  de près de 50 milliards de francs CFA..

  Ces investissements  concernent pour l'essentiel l'aménagement et la construction des routes et de la voirie urbaine, la réfection des infrastructures sportives et culturelles, administratives, hydrauliques et énergétiques, l’amélioration des sites touristiques (Cure salée, festival de l'Aïr, gravures rupestres Dabous).

    Ces réalisations seront salutaires pour une  Région qui a accusé des retards en matière de développement à cause  de multiples conflits armés qu’elle a connus  plusieurs  années durant.

 Les activités touristiques dans lesquelles Agadez était le leader incontesté au Niger, ont cessé du jour au lendemain, entrainant un manque à gagner énorme pour une bonne frange de la population.

 Les secteurs sociaux de base essentiels comme la santé et l’éducation ont vu leur fonctionnement perturbé quand il n’a pas été tout simplement arrêté. Les conséquences de ces conflits sont incalculables et se ressentent dans des domaines qu’il serait impossible  de lister ici.

Il n’est peut être pas trop tard pour les membres du Comité d’orientation de penser à la mise en place d’infrastructures qui, au-delà de leur caractère plutôt récréatif,  vont permettre la prise   en charge au niveau local des défis et enjeux majeurs  en matière, de bien-être individuel et collectif des populations de la Région.

Comme le souhaitent les populations, cela  pourrait se traduire par la réalisation d’infrastructures idoines notamment la création d’un Centre de formation professionnelle de référence pour toutes les catégories sociales, parmi lesquelles  des femmes,  la résorption  du chômage endémique des jeunes, par la création des activités pourvoyeuses d’emplois.

 Il s’agira en un mot,  de profiter des opportunités offertes par les gros investissements du SOKNI 2016  pour créer les conditions de croissance d’une économie susceptible de déboucher sur un développement durable pour offrir aux jeunes sans occupation, une occasion de créer aussi de pôles d’intérêts économiques qui ouvriront la voie  à des possibilités d’activités génératrices de revenus.

Les problèmes locaux et régionaux de développement vont aussi  trouver de solutions  grâce a la mise en place d’institutions fiables pour faire face aux  contraintes liées à l’enclavement interne et externe, a l’absence de commercialisation des produits agro-pastoraux  source de revenus essentiels des populations nomades.

Pour le cas spécifique de la ville d’Agadez, où  le phénomène d’urbanisation  se développe de façon accélérée et anarchique, avec en toile de fond la naissance  de nouveaux quartiers qui poussent comme des ‘’ champions’’,  il  serait souhaitable  de penser également à la    relance des activités touristiques.

Le ministre Rhissa Ag Boula à qui a été confiée l'exaltante mission de conduire l'organisation du SOKNI doit revoir les structures d'organisation pour  corriger certaines lacunes constatées : aucune infrastructure n’a été prévue pour l’Université d’Agadez , crée dans l’enceinte de  l’Emaïr (l’Ecole des Mines de l’Aïr),  absence de locaux  propres à l’ ANP (Agence Nigérienne de Presse)  à l’ONEP (Office National d’Edition et de Presse.

AH/AMC/DMM/ANP/Avril 2016

ANP HONEY POT