6ème édition de ‘’Maman en Or ‘’ couplée à la journée Mondiale de la Sage-femme à Niamey

Soumis par lawan le lun, 06/05/2019 - 10:56
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 6 Mai (ANP)- Le Niger a célébré le dimanche 5 mai à Niamey la journée internationale de la Sage-femme Sous le thème « Les Sages-femmes, Défenseurs Des Droits des Femmes » couplée à la 6ème édition de ‘’ Maman en Or ‘’ qui récompense les meilleures praticiennes de l’année.
Cette cérémonie placée sous le haut patronage de l’épouse du Chef de l’Etat Issoufou Malika a été présidée par le ministre de la Santé Publique, Dr Illiassou Idi Mainassara.
Le ministre a remercié la jeunesse production, initiatrice de cet évènement et tous les partenaires qui accompagne cette initiative ‘’ Maman en Or ‘’ qui rentre dans le cadre de la promotion de la Sage-femme en vue de l’amélioration de la santé de nos population en générale et celle de la mère et de l’enfant en particulier ».
Mme Ousmane Dijé sage-femme diplômé d’Etat matricule 59.792 responsable de la maternité du CSI de Bangui de la région de Tahoua avec 31 ans de service a été distinguée la maman en or.
Les trois Meilleures sages-femmes qui   exercent en milieu rural et contribuent énormément à l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant les meilleurs coachs des écoles de Mari – une initiative visant à impliquer les hommes dans la promotion de la santé maternelle qui se sont distingués au niveau de chaque région ont également été récompensés.
Pour sa part, la Présidente de l’Association Nationale des Sages-femmes du Niger Mme Gaoh Zaharatou a fait valoir que « La sage-femme est cette personne qui a réussi un programme de formation de sage femmes dument reconnu par son pays, programme basé sur les compétences essentielles pour la pratique du métier de sage-femme de l’ICM et sur les normes globales pour la formation des sages-femmes de l’ICM »
Les Sages-femmes ont des capacités cognitives et techniques nécessaires dans le domaine de l’obstétrique, de la médecine néonatale, des sciences sociales, de la santé publique et de l’éthique pour fournir des soins de haute qualité, a-t-elle souligné.
La première édition avait été organisée en 2011 avec les Femmes enseignantes et depuis 2015 cette célébration est couplée à la journée des Sages-femmes et devrait se tenir tous les deux ans, rappelle-t-on.
La présidente de l’ASFN a  particulièrement remercié les médias qui donnent plus de visibilité aux  actions de sa structure faisant  une motion spéciale à l’Agence Nigérienne de Presse (ANP) à travers sa Présidente du Conseil d’Administration(PCA) ».
Selon le rapport d’évaluation des OMD en 2015 au Niger, le ratio de mortalité maternelle est estimé à 520 décès pour 100.000 naissances vivantes et le taux de mortalité néonatale estimé à 24 pour 1000 naissances vivantes et sont parmi les plus élevés en Afrique Subsaharienne, indique le Ministre de la santé Publique.
Le taux de mortalité Néonatal est passé de 44 pour 1000 en 2005 à24 pour 1000en 2015.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait institué cette journée en 1992 afin de reconnaitre la valeur d’un tel métier dans le domaine des soins Obstétricaux et périnatals. 
ADA/CA/ANP-0033 Mai 2019

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT