31 décembre 2017, date butoir pour libérer les champs de cultures dans la Région de Maradi

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le ven, 24/11/2017 - 14:25
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Maradi, 24 Novembre (ANP)-Comme à l’accoutumée et en pareilles circonstances, les autorités de la Région de Maradi, ont convoqué jeudi dernier une réunion qui a regroupé autour du Gouverneur Zakari Oumarou, les préfets, Maires, les Chefs de canton et de groupement, associations d’éleveurs, agriculteurs ainsi que les cadres techniques de l’Elevage et de l’Agriculture.
Il s’agissait d’une concertation entre ces différents acteurs pour la fixation d’un commun accord, d’une date de libération des champs de cultures pluviales en cette période de fin de la campagne agricole 2017.
Cette mesure revêt aux yeux de l’opinion publique une importance capitale, dès lors qu’elle permettra aux agriculteurs de mettre à l’abri les fruits de leur labeur, et aux éleveurs de se servir des résidus de cultures pour paitre leurs animaux.
  Le Gouverneur de la Région, a rappelé que la fixation de date de libération des champs de cultures pluviales est instituée par les dispositions des Articles 34, 35 et 36 de l’Ordonnance 2010-29 du 20 mai 2010 relative au pastoralisme au Niger.
Pour Zakari Oumarou, l’Etat a créé un cadre juridique à travers l’adoption de cette Ordonnance qui réglemente la pratique,   la libération et la fermeture des champs des cultures pluviales.
Il a aussi rappelé que le processus de l’arrêt de la date du 31 décembre tant aux niveaux communal et départemental qu’au niveau régional, tient compte de l’évolution de la campagne agricole en cours.
Toutefois, a dit M Zakari, ’’ la campagne de cette année, s’est achevée avec un déficit fourrager important.  Au constat de cette réalité et en tenant compte déjà de la descente des éleveurs transhumants de la zone nord vers la zone sud,  la date ou les dates à fixer doivent permettre d’éviter les conflits entre  agriculteurs et éleveurs ».
Après des discussions et propositions qui ont pris en compte tous les paramètres, la réunion a rendu un communiqué final dans lequel la date du 31 décembre 2017 a été retenue pour la libération des champs à l’échelle de la Région, et un certain nombre de recommandations formulées. Tout mettre en œuvre pour maintenir les troupeaux en provenance du nord dans leurs positions actuelles , orienter les patrouilles départementales sur la prévention des conflits entre agriculteurs et éleveurs en attendant la date butoir de libération des champs, entreprendre une campagne de sensibilisation des population sur le respect de la date du 31 décembre.
Cette réunion intervient au lendemain d’une bagarre qui a opposé les agriculteurs aux éleveurs de Debi, un village du Département de Tessaoua (Région de Maradi), qui s’est soldée par la mort de trois (3) personnes, rappelle-t-on,
AT/AMC/ANP/NOV 2017  

ANP HONEY POT