2018 : Projet ZLECAF, G5 Sahel, renforcement de la carte diplomatique du Niger

Soumis par lawan le lun, 31/12/2018 - 14:57
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 31 déc (ANP) –  Le projet de Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF) dont le chef de l’Etat nigérien est le parrain,  le dossier du G5 sahel  avec en toile de fond la sécurité sous la présidence nigérienne et le renforcement de la carte diplomatique du pays sont les principaux marqueurs de la diplomatie nigérienne en 2018.
La phase de ratification est ‘’bonne voie’’,  quatre  pays à savoir le Niger,  le Kenya, le Ghana le Rwanda ont déposé leur instrument de ratification,  en plus le Rwanda est le premier à avoir ratifié le protocole de libre circulation des personnes, selon un  rapport   qui couvre sur le 2eme trimestre 2018.
Au total, 13 pays ont ratifié alors que le nombre requis pour son entrée en vigueur est de 22 qui sera couronnée par un sommet de l’Union Africaine en juillet 2019 à Niamey.
Une Agence dédiée à cette conférence est à pied d’œuvre pour l’organisation matérielle, infrastructurelle. Des chantiers de plusieurs dizaines milliards de FCFA sont en cours : réhabilitation et extension  de l’aéroport de Niamey (101 milliards), construction des voies express (26 Milliards),  Construction Hôtel président (36 milliards), construction d’un centre de conférence international  (14 Milliards).
ZLECAF, un des projets phare de l’agenda 2063 de l’UA avait été lancé en mars 2018 à Kigali, Rwanda avec la signature de 44 pays du continent.
Pour ce qui du G 5 Sahel, on note la tenue sous le leadership nigérien en début décembre de la conférence internationale pour le financement des projets structurants avec une annonce de plus de 2 milliards d’euros.
Dans le registre de la sécurité régionale, Niamey a accueilli plusieurs réunions des instances du G5 et la participation du Chef de l’Etat nigérien aux sommets de la commission du bassin du Lac Tchad (CBLT) et aux conférences sur la paix en Libye, un pays en proie aux violences intergroupes.
La visite  de plusieurs personnalités dont la vice présidente des Nations Unies, le président du parlement européen, des ministres européens, des responsables onusiens des agences alimentaires, du rapporteur spécial de l’ONU sur les droits des migrants  a offert l’occasion pour faire avancer les causes du Niger.
Au plan bilatéral, des visites officielles et la participation à un niveau élevé aux fora internationaux – sommet chine Afrique, conférence sur le pacte mondial de migration, alliance GAVI- ont permis de renforcer la visibilité  du pays et sa carte diplomatique.
Au surplus, des cadres nigériens ont été élus à des postes de responsabilité au niveau des institutions sous régionales – cas de l’union interparlementaire africaine- , le parlement nigérien a été retenu pour abriter le siège de l’organisation interparlementaire du G5.
CA/ANP- 00170 Décembre 2018

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT