100 étudiants entrepreneurs engagés pour un Niger émergent à travers le business 4 Dev

Soumis par lawan le mer, 14/08/2019 - 10:23
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 14 Aout (ANP)- L’Association des Etudiants Entrepreneurs du Niger (AEEN), en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN), a organisé le 9 août 2019 à Niamey, la 2ème édition de formation Business for Développent.
Cette formation vise à former 100 étudiants, porteurs de projets, sur des thèmes relatifs au  Leadership de la gestion du temps, au Management d’entreprise et la fiscalité. C’est le Secrétaire Général de la CCIN, M. Ousmane Mahaman, qui a présidé la cérémonie du lancement de la formation, en présence notamment du Représentant  du PNUD au Niger, du président exécutif, Akpo Christophe Hippolyte et des membres de l’AEEN,  ainsi que de plusieurs autres invités.
Le Secrétaire Général de la CCIN, M. Ousmane Mahaman, a  rassuré les membres de l’AEEN du soutien de leur structure ainsi que sa disponibilité à les accompagner dans toute démarche d’échanges, de sensibilisation et de renforcement de capacité, en tant qu’acteurs économiques. Pour lui, cette initiative de l’AEEN, permettra aux bénéficiaires de créer et/ou de développer leurs entreprises et contribuer ainsi au développement économique et social du pays.
«La formation étant le meilleur gage de réussite, pour toute entreprise en quête de performance, j’espère que vous sauriez profiter, au maximum de cette opportunité pour réaliser vos projets de création d’entreprise, ou pour améliorer la situation de celle qui existe déjà », a dit M. Mahaman aux porteurs des projets.
Il a ensuite ajouté que la CCIN, en tant que structure d’appui, d’encadrement et d’accompagnement, entend poursuivre son assistance technique, à l’endroit de l’ensemble des opérateurs économiques, à travers notamment un certain nombre d’institutions spécialisées et des structures qu’elle a créées, comme la Maison de l’Entreprise, qui aide à l’accomplissement des formalités essentielles de création des entreprises.
Il a ensuite cité les centres de gestion agréés de Niamey et de Maradi, dont l’assistance technique, en matière de comptabilité, de gestion, de formation et d’information et de la fiscalité n’est plus à démontrer.
S’y ajoute aussi l’Agence Nigérienne pour la Promotion des Exportations (ANIPEX), qui a pour, entre autres, vocations d’aider les hommes d’affaires nigériens à mieux faire valoir les potentialités exportables de leur pays. «Nous avons aussi le Centre National de Perfectionnement et de Gestion, qui vous aiderait à redynamiser les ressources humaines, qui est la principale ressource dans une entreprise. Nous avons enfin, le Centre de Médiation et d’Arbitrage de Niamey, qui a pour    vocation, d’aider à régler, à l’amiable les différents contentieux qui pourraient advenir entre hommes d’affaires», a précisé le Secrétaire Général de la CCIN.
Tout ce dispositif, selon M. Mahaman, a été mis en place pour répondre, non seulement aux attentes des entreprises mais aussi pour contribuer efficacement à l’amélioration de de la pratique des affaires au Niger. Estimant que le monde des affaires se modernise chaque jour d’avantage et que la compétition pour accéder aux marchés, de plus en plus rude et le financement ne pouvant être obtenu sans un minimum d’organisation et de rentabilité.
M. Ousmane Mahaman, a invité les participants à s’engager, très rapidement, dans ‘‘ce circuit hautement bénéfique’’, dans l’intérêt de leur devenir, de celui de leur entreprise mais aussi dans celui du pays.
Pour cela, il les a exhortés à suivre, avec beaucoup d’attention, les différents modules et surtout de privilégier les échanges avec les animateurs, afin de lever toutes les zones d’ombres, « pour un meilleur ressenti, pour une meilleure compréhension, c’est aussi cela le but de cette formation ».
Quant au  président de l’AEEN, M. Akpo Christophe Hippolyte,  a indiqué que sa structure, qui sert de cadre fédérateur des étudiants porteurs de projets et des dirigeants d’entreprise, avec une antenne dans chaque région du Niger, organise des rencontres mensuelles de réflexions et d’échanges entre jeunes dénommées ‘‘Fada 4Dev’’. « Nous organisons aussi diverses formations ainsi que des visites d’entreprises et tout récemment sous le leadership de 2M Invest, nous avons mis en place des Matassa Business Club (MBC), les optimistes-AEEN et Amazones-AEEN», a déclaré M. Hippolyte.
Selon M. Hippolyte, l’objectif de ces club est d’initier les membres à l’autofinancement de leurs projets, «car nous sommes convaincus que ces initiatives sont porteuses non seulement pour leurs promoteurs mais aussi pour notre pays ».a déclaré M. Hippolyte.
Rappelons que les objectifs spécifiques de L’AEEN vont de: la création  d’un réseau en vue d’un lobbying ; celle d’un cadre d’échange et constituer une force de proposition ; la défense les intérêts de ses membres et renforcer les échanges commerciaux entre ses membres ; la contribution à l’amélioration du cadre juridique, réglementaire et fiscal propice à l’entrepreneuriat des jeunes ; la promotion de la culture et des valeurs entrepreneuriales auprès des étudiants et d’un entrepreneuriat responsable éthique et citoyen de l’emploi des jeunes diplômés ; et de la professionnalisation des enseignements universitaires.
DKLE/MHM ANP- 046 Aout 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT